Erreur de perspective

  • Candide
  • Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 4 ans 7 mois - il y a 4 ans 7 mois #844 par Candide
Erreur de perspective a été créé par Candide
Dans une contrée, pas si lointaine, où il m’a été donné de résider, on a développé une conception de l’égalité qui ne cesse de surprendre. En lieu et place de redistribution et de partage équitable, on fait en sorte que seuls soient accessibles les biens que chacun est en mesure de consommer et enclin à le faire. Ce pays, celui des enfonceurs de portes ouvertes, a découvert que les goûts et vocations étaient largement façonnés par le milieu familial….Ses peuples étaient depuis longtemps habitués à ce que les fils de paysans soient plus aptes, avant entraînement collectif, à cultiver la terre et à s’occuper du bétail mais, comme leur condition n’était enviée que par les peuplades démunies fraîchement arrivées en ces lieux, cela ne gênait point.
D’autres privilèges ont concentré sur eux l’esprit de réforme. C’est ainsi qu’on a décidé de supprimer la musique parce que les enfants de musiciens sont plus prédisposés à en faire de manière intensive (sans se dire que le plus pertinent est de voir combien de musiciens sont fils de musiciens), de bannir la brioche parce que les fils de boulangers y ont plus facilement accès. On a même pensé réformer les courses à pied en alignant tous les concurrents sur la ligne d’arrivée avant d’opter, plutôt, pour une ligne d’arrivée sinueuse dont la complexité serait telle que personne ne serait vexé.. « Comment cela », me direz-vous ? C’est que le chef de la tribu dominante, honnête homme, est aussi un visionnaire fort occupé à doter les enfants de tous les outils qui leur permettraient de maîtriser les cataclysmes du monde naissant sans se laisser envahir par l’humiliation et la haine qu’elle engendre. Mais ses associés-serviteurs ont voulu si bien faire qu’ils ont fini par brader la richesse locale et fait le génie propre des habitants en se justifiant par des études dont certaines conclusions étaient évidentes et d’autres, fondées sur des préjugés, entachées d’erreurs de logique. Le pauvre chef, qui avait patiemment appris son rôle et son métier mais subi d’autres revers qui n’étaient pas de son fait, se vit ainsi privé de l’attachement de sa tribu au profit d’aspirants douteux mais il se demande encore pourquoi.

Connexion pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.201 secondes
Propulsé par Kunena