Comment apprendre l’anglais rapidement ?

Est-il possible d’apprendre l’anglais rapidement ?

Il peut arriver d’avoir besoin d’atteindre un très bon niveau d’Anglais en peu de temps pour réaliser un projet de vie ou un projet professionnel. C’est ce qui m’est arrivé lorsque j’ai décidé d’aller m’installer en Asie pour y rejoindre mon épouse.

J’ai tout de suite été emballé par ce projet mais il m’a fallu résoudre un problème de taille : devenir presque bilingue Anglais en 6 mois pour pouvoir trouver un travail sur place.

Comme la plupart des Français, j’avais un niveau d’Anglais scolaire insuffisant quand j’ai commencé mon apprentissage intensif de l’Anglais. A terme, je suis arrivé à décrocher un score de 905/990 au TOEIC.

Je vous livre dans cet article ma technique pour faire des progrès fulgurant en Anglais.

La motivation pour apprendre rapidement une langue

Pour apprendre la langue de Shakespeare à vitesse grand V il faut une motivation a toute épreuve, voir même être passionné. Votre volonté vous poussera à faire vos exercices et à vous dépasser.

Le cerveau humain fonctionne à plein régime sous l’effet de la volonté. C’est vrai pour tout apprentissage. Aussi, interrogez vous sur vos motivations. Un diplôme, l’argent, l’amour, l’intérêt culturel, rejoindre un projet international, la réussite…et gardez les biens à l’esprit lors de vos moments de doute.

Apprendre l’anglais au quotidien

Oubliez les journaux français, la télévision française, les revues, les sites internet en français…Pensez et vivez en Anglais.  Pour apprendre l’anglais de manière rapide il doit être partout dans votre quotidien. Achetez les journaux en Anglais, écoutez la radio anglaise, regardez des films et séries américaines en version originale sous titrée anglais.

Travaillez toutes les facettes de l’Anglais

Les scientifiques ont découpé l’apprentissage d’une langue en quatre grands domaines interconnectés : la lecture, la compréhension orale (l’écoute), l’écriture et l’expression orale. Ces quatre grands domaines se basent sur trois capacités à travailler : la grammaire, le vocabulaire et la prononciation.

Le but de cet article n’est pas de traiter des méthodes d’enseignement mais ce il y a une chose à retenir de ces théories : lorsque l’on s’exerce dans un domaine particulier on s’améliore aussi dans les trois autres.

Par exemple, en lisant un magazine on travaille sa compréhension visuelle mais aussi indirectement le vocabulaire et la grammaire. Ainsi s’exercer à lire en Anglais permettra de mieux comprendre la langue et de mieux s’exprimer à l’oral et à l’écrit.

Il est donc primordial de travailler tous les domaines de l’Anglais pour être le plus efficace possible.

Des exercices pour chaque domaine

Il existe une multitude d’exercices particuliers pour travailler chaque domaine de l’Anglais. Il est important de prendre du plaisir à faire ces exercices. Chacun pourra adapter les exercices selon ses goûts. Je vous donne ici mes exercices préférés.

Pour travailler la lecture de l’Anglais

Tout bon point presse possède des revues et journaux en Anglais. La revue « the economist » est reconnue pour la qualité de ses écrits. C’est l’idéal pour lire de l’anglais.

Sur internet, la majorité des sites sont en Anglais. A vous de trouver celui qui correspond le mieux à vos passions. Le portail Yahoo propose des actualités généralistes, le site huffingtonpost est le site américain de référence pour l’information.

Pour travailler l’écriture

Le plus simple est de poster sur des forums internationaux ou d’entretenir une correspondance par mail avec un étranger. Pour les plus motivés tenir un journal intime intégralement en Anglais sous forme de blog par exemple est un excellent exercice.

Pour travailler la compréhension orale

La compréhension orale est facile à travailler, il suffit d’écouter une radio anglaise par internet, la BBC par exemple et de regarder des DVDs américains en version originale

Pour travailler l’expression orale

L’expression orale est certainement le domaine le plus difficile pour les français. Nous avons beaucoup de retard dans l’enseignement de ce domaine à l’école.

L’accent français n’est pas un problème tant que la prononciation est bonne. Il faut savoir que tous les natifs Anglais ont des accents biens différents. Par exemple les américains se moquent souvent de l’accent Anglais tout comme les français peuvent sourire d’un accent québécois.

Pour travailler la prononciation il faut écouter et répéter des expressions anglaises. L’outil en ligne google traduction permet d’entendre la prononciation correct de tout les mots Anglais.

Pour s’exercer à parler il faut rencontrer des gens et parler Anglais avec eux. Les sites « on va sortir » et « couch surfing » permettent de rencontrer des gens désirant parler Anglais (natifs ou non).

Des progrès rapides en Anglais

En travaillant tout les jours ces exercices et en gardant sa motivation intacte, il est possible d’acquérir un bon niveau d’Anglais rapidement. En suivant cette méthode d’apprentissage, je suis parvenu à m’installer en Asie avec succès. J’ai même obtenu le diplôme de professeur d’Anglais à l’université de Saigon.

Pour progresser, vous pouvez aussi utiliser des applications comme Babbel, Mosalingua ou Rosetta Stone.

Aujourd’hui, je suis presque bilingue et je m’occupe de la communication de mon entreprise avec nos partenaires internationaux. J’anime les téléconférences et rédigent les rapports en Anglais et en Français. Je donne aussi des cours d’Anglais particulier à des élèves voulant apprendre l’anglais rapidement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *