17 octobre 2019

20191017 dgesco

On se demandait si l'enseignement de la spécialité Littérature et langues et cultures de l'Antiquité (LLCA) n'était pas une fiction administrative.

Le nombre d'élèves ayant choisi, avec deux autres, cette spécialité à la rentrée 2019 concernerait 0,36% des élèves, selon une estimation de la DGESCO (source : cf infra). Il faut préciser qu'une partie (difficile à évaluer) de ces élèves risquent d'abandonner la spécialité en fin de première, selon le principe de fonctionnement des spécialités dans la réforme du lycée.

On savait depuis 2018 que la spécialité serait rare : on sait depuis la rentrée 2019 (et dans l'attente de sa confirmation en fin de première) que son choix est... confidentiel.