30 novembre 2017

A quelques jours de la clôture des inscriptions au Concours général 2018, les IA-IPR de lettres de Paris ont adressé aux professeurs un courrier dans lequel est indiqué que les trois épreuves de langues anciennes accusent "une baisse significative du nombre des inscrits".