26 novembre 2019

20191125 ouestfrance

Preuve du "nouvel élan" des langues anciennes : "Académie de Nantes : l’option latin proposée à distance entre deux lycées privés" sur "AEF Info" (abonnés) ou sur "Ouest France" (abonnés) du 25 novembre 2019 : "De Nantes à Châteaubriant, ces élèves apprennent le latin à distance"

Des élèves à Nantes, d’autres à Châteaubriant. Mais un cours de latin en commun. Deux lycées de Loire-Atlantique misent sur l’enseignement à distance pour continuer d’offrir à leurs élèves, une option peu demandée.

Dans la salle de classe vide, un prof seul parle face à une grande télé blanche. « Quid videtis, ça veut dire ? Allez, c’est une question à 20 000 sesterces », plaisante Gabriel Potelle, prof de lettres classiques.

13 novembre 2019

20191113 blanquer

A l'occasion d'une audition du ministre de l'Education nationale par la commission de la culture, de l'éducation et de la communication du Sénat, Jean-Michel Blanquer a reconnu pour la première fois que les élèves choisissant les options de langues anciennes (comme de langues régionales) voient leurs efforts lésés par la réforme du baccalauréat 2021 (à partir de 18h27 sur la vidéo retransmise sur le site du Sénat) :

17 octobre 2019

20191017 dgesco

On se demandait si l'enseignement de la spécialité Littérature et langues et cultures de l'Antiquité (LLCA) n'était pas une fiction administrative.

2 octobre 2019

20191002 fiction

On se doutait que cette spécialité serait rare, voire confidentielle.

Mais, à l'occasion de la difficile mise en place de la réforme du lycée 2019, certains élèves ayant choisi la spécialité "Littératures et langues et cultures de l'antiquité" (comme à Henri-IV) ont pu constater que les (quatre) heures de leur spécialité n'étaient pas fléchées à la rentrée et qu'on les invitait finalement à rejoindre (pour trois heures) le cours de l'option latin ou grec ancien.

2 octobre 2019

Dans "Libération", témoignage d'une lycéenne sur la mise en place, entre autres, de la spécialité "Littérature, langues et cultures de l’Antiquité" : "Camille : «Je ne pensais pas que cela serait aussi compliqué au lycée Henri-IV»"

27 août 2019

Les nouveaux manuels produits pour les éditeurs scolaires sont peut-être l'indice le plus pragmatique du "nouvel élan" des langues anciennes pour la réforme du lycée 2019.

25 juillet 2019

Au BO du 25 juillet 2019, les modalités d'organisation du contrôle continu et du nouveau baccalauréat. On y obtient la confirmation que les points des options (notamment de LCA) sont calculés à partir de la moyenne (note de bulletin) des élèves en Première et en Terminale.

3 juillet 2019

Les chiffres du CAPES 2019

C'est donc une nouvelle déroute aux concours 2019 en lettres classiques, pour la neuvième année consécutive au CAPES depuis 2011.

4 février 2019

Plusieurs associations disciplinaires (CNARELA, APLAES, APFLA-CPL, SSL, SLL) ont publié un communiqué saluant le parution de l'arrêté du 31 décembre 2018, susceptible de jouer un "rôle moteur dans le devenir des langues anciennes". On peut ajouter le soutien de l'association "Arrête ton char".

On ne peut que s'étonner que des reculs soient présentés comme des avancées, et que certaines informations erronées sur le lycée actuel, toujours en faveur de la réforme, émaillent ce communiqué.

3 février 2019

Sur le site de la CNARELA, un communiqué de la CNARELA et d'autres associations réagissant positivement à la publication de l'arrêté du 31 décembre 2019.

1er février 2019

Sur le site du ministère, une infographie pour démontrer le "nouvel élan" des langues anciennes.

1er février 2019

Le nombre d'eleves choisissant le latin au bac va-t-il augmenter ?

En réaction à cette tribune très critique sur la défense des langues anciennes, cette tribune de Robert Delord dans "Le Point" : "Latin-grec au lycée : pour en finir avec le concert des immobiles !"

En effet, un net recul par rapport à l'existant vaut mieux que "l'immobilisme" !

30 janvier 2019

Sur le site de la vie des classiques, cette tribune de Pascal Charvet à propos des nouvelles filières.

28 janvier 2019

Une association de lettres, l'APL, a compris le danger encouru par les langues anciennes dans la réforme du lycée : "Motion sur la place des langues anciennes dans le lycée réformé"

29 janvier 2019

Dans "Le Figaro" (abonnés), cette tribune de quatre professeurs du supérieur (Romain Vignest, Cécila Suzzoni, Luigi-Alberto Sanchi, Jacques Bouineau)  : "Réforme Blanquer : non, le lycée ne doit pas former des spécialistes dès l'âge de 16 ans !"

28 janvier 2019

Dans "The Conversation", un énième billet de Claude Lelièvre (le septième depuis 2015), toujours prompt à réagir contre l'enseignement des langues anciennes : "Réforme du lycée : un avantage singulier pour les langues et cultures antiques".

On notera que l'historien n'a pas remarqué que l'"avantage singulier" des langues anciennes est surtout un singulier recul : sa non-compréhension (volontaire ?) de la réforme du lycée lui permet de critiquer l'actuel ministre (de droite) alors qu'il devrait, en réalité, le féliciter de terminer le travail commencé par le ministre précédent (de gauche).

25 janvier 2019

Publication au Journal Officiel du 25 janvier 2019 de l'arrêté du 31 décembre 2018 modifiant l'arrêté du 16 juillet 2018 relatif aux épreuves du baccalauréat général à compter de la session de 2021.

11 janvier 2019

Dans "L'Est Républicain" (abonnés), on apprend que, cans le cadre de la réforme du lycée, le rectorat de Besançon envisage la mise en place l'enseignement à distance pour certaines spécialités comme les langues et cultures de l'Antiquité : "Réforme du bac au lycée Aragon à Héricourt : le recteur face aux élèves, parents et enseignants".

26 décembre 2018

Dans "Le Point" (abonnés) : "Littérature : que deviendrions-nous sans le latin ?" par Christophe Ono-dit-Biot.

Le philologue Maurizio Bettini livre un véritable plaidoyer pour cette langue dite morte. Parce que nous ne pouvons vivre sans mémoire.

20 décembre 2018

Dans le "Canard Enchaîné" du 19 décembre 2018 ("Un futur bac à la carte... de rationnement"), cette information. Extrait :

30 novembre 2018

20181130 poitiers

Selon Robert Delord ("Arrête ton char"), 6 lycées sur 44 proposeraient la spécialité LCA en 2019.

 

28 novembre 2018

20181129 capes

Le ministre, récusant toute régression au baccalauréat (disparition estivale du bonus, prise en compte quasi-nulle de l'option dans l'examen) s'était présenté, le 1er octobre 2018, comme le « défenseur absolu des langues anciennes » : deux mois, plus tard, avec la publication de l'arrêté du 23 novembre 2018 des postes ouverts dans les différentes disciplines, on peut mesurer ce qu'il en est de ce volontarisme.

11 octobre 2018

Le 1er octobre 2018, François Jarraud a publié dans le "Café pédagogique" un article éreintant l'enseignement des langues anciennes en voulant prendre pour cible le ministre : "Blanquer grave un post scriptum latin - grec à sa réforme du bac".

Un article ou plutôt un articulet (cf infra) aussi brièvement expédié que très idéologique (une évidente haine du latin) et qui, à ce titre, mérite une petite mise au point.

2 octobre 2018

Un énième billet de Claude Lelièvre : "«Les racines et les ailes» du fervent latiniste Blanquer"

La perspective historique longue n'a pas permis à l'historien de comprendre le calcul politique dans les déclarations du "fervent latiniste" (serait-ce une invective ?) que serait Jean-Michel Blanquer puisque les options connaissent de fait un recul historique dans la baccalauréat...

30 septembre 2018

20180930 testudo

Des articles de plus en nombreux dans la presse en cette fin septembre 2018, année cruciale de la mise en place de la nouvelle réforme du lycée et du baccalauréat, ont conduit le ministre à sortir de sa prudente réserve.

18 septembre 2018

20180918 simulation

"Les humanités au coeur de l'école" : ainsi s'intitulait un rapport remis au ministre, très attaché - paraît-il - à l'enseignement des langues anciennes, au début de l'année 2018.

La suite de l'année 2018 a montré la portée de cet attachement avec la nouvelle place des langues anciennes dans le nouveau baccalauréat 2021.

29 août 2018

20180829 blanquer

A l'occasion de la conférence de rentrée, Jean-Michel Blanquer a livré cette information : 90% des collèges proposent du latin ou du grec ancien dont 33% « dans un volume horaire supérieur », un taux améliorable selon le ministre.

18 juillet 2018

La place des LCA au lycée : allégorie avec le chat de Shrödinger

Les arrêtés concernant la réforme du lycée ont donc été publiés à la faveur de la trêve estivale, dans le journal officiel du 17 juillet 2018.

Leur étude est importante pour préciser la place des langues anciennes dans la réforme du lycée et du baccalauréat. Plusieurs conclusions s'imposent.

16 juillet 2018

Au Journal officiel sont parus plusieurs arrêtés signés le 16 juillet 2018  dont :

4 juillet 2018

Nouvelle déroute aux concours 2018 en lettres classiques, comme depuis 2011 :

10 mai 2018

Dans le Journal officiel du 10 mai 2018, cet arrêté du 15 mars 2018 :

A l'article 1er de l'arrêté du 19 avril 2013 susvisé, l'alinéa 10 est remplacé par l'alinéa suivant :
« Section lettres : lettres classiques, lettres modernes ; »

Ce Capes avait été fusionné en 2013 avec le Capes de lettres modernes dans un "Capes de lettres".

2 mai 2018

20180502 paf

Une circulaire dans l'académie de Versailles apporte quelque éclairage sur la formation conduisant à la certification complémentaire LCA :

13 avril 2018

Entretien avec Pascal Charvet sur le rapport "Les humanités au cœur de l'école" sur le blog "La Vie des classiques".

26 mars 2018

Une certification complémentaire a été créée dans le secteur disciplinaire Langues et cultures de l'Antiquité.