Signalez-nous articles et reportages

  • Eunostos
  • Portrait de Eunostos Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 8 mois #50 par Eunostos
Eunostos a créé le sujet : Pour compléter la revue de Web
Bonjour et bravo à l'équipe du site pour l'énorme travail de synthèse et de mise en forme déjà accompli !
Je poste ici des liens vers un article récent que je n'ai pas trouvé sur le site, au cas où vous n'en auriez pas encore eu connaissance. Celles et ceux qui me lisent, je vous invite à faire de même, afin de donner un coup de main à l'équipe du site, qui, j'imagine, doit passer des heures à écumer l'Internet en quête des nouvelles pages mises en ligne !

Sur le site de la revue "Le Nouveau Cénacle", une interview de Marion Bellissime, professeure de Lettres classiques, représentante de l'association SEL lors de la rencontre entre les associations et le Ministère le 31 mars, membre également de l'association Journées Découvrir l'Antiquité. Marion explique avec précision l'usine à gaz de la réforme et ses conséquences pour les établissements et les élèves. (Je ne connais pas cette revue, mais l'interview est très convaincante.)
lenouveaucenacle.fr/pour-sauver-le-latin...classiques-en-colere

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 8 mois #53 par Loys
Loys a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Article ajouté dans la recension, avec lien. Merci !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois - il y a 2 ans 7 mois #79 par PierreC
PierreC a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Le Journal du dimanche d'aujourd'hui publie une interview de Régis Debray sur la réforme du collège qui argumente en faveur du latin et du grec. (Il n'est pas visible sur le site sauf pour les abonnés.) Une photo de cet article sur le groupe Facebook "Défense et illustration des langues grecque et latin".


Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois #82 par Loys
Loys a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Si quelqu'un a le courage de retranscrire, je l'ajoute dans les actualités.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois #84 par PierreC
PierreC a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
La réforme du collège, un progressisme pour les nuls
Le Journal du dimanche, 12 avril 2015 - Opinions (page 29)
Régis Debray - Philosophe, écrivain, vient de publier "Un candide à sa fenêtre" (Gallimard).

"La réforme du collège montre bien la myopie de nos dirigeants. L'élimination mal camouflée du latin-grec, noyé dans "l'interdisciplinaire", oublie le fait que le secondaire, c'est d'abord la discipline. L'interdisciplinaire ne peut venir qu'après, dans le supérieur : mettre le toit avant les fondations, c'est détruire d'avance la maison. Cette fausse réforme applique au domaine scolaire la vision du monde de notre classe dirigeante. Elle est dépourvue de conscience historique, élevée dans la superstition de l'économie et des finances, vouée au culte exclusif du chiffre et du quantitatif. Les réducteurs de têtes viseront ensuite la littérature et le français, parfois folklorique - le tout-économique va avec le tout-anglais -, et l'histoire sera réduite à la portion congrue. M. Moscovici communique déjà par lettres en anglais avec M. Sapin.
LE DEDAIN DES HUMANITES vient d'une idée bébête, le progressisme pour les nuls, selon laquelle le nouveau efface l'ancien, et qu'avec l'innovation numérique on peut faire litière des héritages culturels. C'est exactement l'inverse de ce que l'on vit dans le monde entier : le postmoderne est plein de traditions retrouvées et curieusement rajeunissantes. Israël est un pays ultramoderne qui a fait resurgir une langue morte, l'hébreu. Qu'est-ce que le retour du religieux, aux Etats-Unis comme en Russie et en Chine, pour ne rien dire du monde musulman, sinon le fait que le contemporain a toujours besoin de repères où se ressourcer, ancrés dans les tréfonds de l'âme collective ? Pour le meilleur comme pour le pire. Les humanités, c'est pour le meilleur. Là où se brisent les chaînes de la transmission éducative renaît le pire, la religion sans culture, celle qu'encouragent les formations exclusivement technologiques. Faut-il rappeler que les cadres fondamentalistes, où que ce soit, sortent des facultés des sciences et des techniques, et non de celles de lettres ?
LA SUPPRESSION DE L'ENSEIGNEMENT des langues anciennes entraîne la formation de générations sagement conformistes, le nez collé au Dow Jones. Le latin-grec donne les moyens du recul critique, les scientifiques sont les premiers à dire qu'ils ont besoin de ce mélange de souplesse et de rigueur d'esprit que donne la fréquentation des auteurs anciens. Mais l'enseignement du latin et du grec est jugé élitiste. A qui la faute ? Quand l'école se dégrade, c'est l'ascenseur social qui s'enraye. Les riches envoient leurs enfants aux "States" ou dans le privé. Que les pauvres n'apprennent plus grand-chose en France dans l'école publique ne les gêne pas outre mesure. Le plus drôle est que le latin-grec se porte fort bien sur la côte est américaine. Il va bientôt falloir aller dans le Nouveau Monde pour se former aux cultures de l'Ancien. Qui va payer les billets d'avion ? Certainement pas les fils d'ouvriers. Cela est l'égalitarisme ? L'émancipation par le savoir, ce n'est pas l'alignement sur le commun dénominateur, l'asymptote vers zéro. C'est le chance donnée au plus grand nombre de pouvoir retrouver les fondements de notre histoire commune. Et, par là, de pouvoir tendre vers le plus haut, par l'effort et le travail."
Recueilli par Marie Quenet

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois #85 par Loys
Loys a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Merci : c'est en ligne !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois #116 par VIRGINIEPFEIFER
VIRGINIEPFEIFER a répondu au sujet : SUGGESTIONS ARTICLES DE PRESSE
Et cet article, brillant, puissant, de Pierre Assouline
larepubliquedeslivres.com/une-logique-so...le-latin-et-le-grec/

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois #130 par PierreC
PierreC a répondu au sujet : SUGGESTIONS ARTICLES DE PRESSE
Je vous signale, non pas un article de presse, mais un billet de blog que j'ai écrit sur le blog "Dans l'univers universitaire", tenu par une amie latiniste : "Génération Y comme upsilon : le latin et le grec contre tous les clichés" .

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois #132 par Loys
Loys a répondu au sujet : SUGGESTIONS ARTICLES DE PRESSE
Les articles de blog sont les bienvenus : n'hésitez pas à nous les signaler.

C'est ajouté !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Socrate
  • Portrait de Socrate Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #153 par Socrate
Socrate a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Le journal de France 2 ce soir - 23 avril, JT de 20h - consacre quelques minutes à l'enseignement des langues anciennes (place et évolution). Avoir sur France 2 Replay (dernier tiers).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois #154 par Loys
Loys a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Titine
  • Portrait de Titine Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #162 par Titine
Titine a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Le remplacement du latin et du grec au collège fait grincer des dents, htttp://www.ladepeche.fr/article/2015/04/24/2093207-remplacement-latin-grec-college-fait-grincer-dents.html

Euope 1 Le grand direct- de l'actu
www.europe1.fr/mediacenter/emissions/le-...se-du-niveau-2434557

Quelques idées reçues à propos des langues anciennes
www.normalesup.org/~pcuvelier/wwwlangues...s/ideesrecuesLA.html

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Turlupin
  • Portrait de Turlupin Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #165 par Turlupin
Turlupin a répondu au sujet : SUGGESTIONS ARTICLES DE PRESSE, personnalités
Il ne me semble pas avoir vu les liens suivants sur votre site ;La voix du Nord 25/4
Roubaix : pour ces 230 élèves, le grec archaïque reste une langue utile
www.lavoixdunord.fr/region/roubaix-pour-...e-ia24b58797n2788954

Rama Yade [ /b]regrette que «les socialistes préfèrent Jamel Debbouze au latin» , www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citati...ebbouze-au-latin.php (clair soutien pour le Latin)

Pascal Bruckner : les nouveaux programmes d'histoire ou l'effacement de la France
(parle aussi des langues anciennes)
www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/04/25/3...ent-de-la-france.php
www.marianne.net/aversion-latine-100232418.html 'l'aversion latine"

www.midilibre.fr/2015/04/25/l-edito-de-m...edagogie,1154042.php


"L'intérêt d'apprendre des langues anciennes selon Stanislas Dehaene" [Ac des Sciences, collège de France, neurosciences]
www.canalacademie.com/ida2602-L-interet-d-apprendre ...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Minerve
  • Portrait de Minerve Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #166 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Sur France 24: "Allemand, latin, grec : les langues de la discorde".
www.france24.com/fr/20150423-une-comedie...allemand-latin-grec/

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Minerve
  • Portrait de Minerve Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #168 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Et deux articles en anglais. Le deuxième cite une étude américaine de 1971 : une expérience comparant deux groupes sociologiquement équivalents, a montré que celui à qui on faisait étudier le latin progressait fortement par rapport à l'autre, et que les élèves défavorisés étaient les principaux bénéficiaires de l'expérience.

"For chapter and verse on this, I recommend a 1979 paper by an educationalist called Nancy Mavrogenes that appeared in the academic journal Phi Delta Kappan. Summarising one influential American
study carried out in the state of Iowa, she writes:





“In 1971, more than 4,000 fourth-, fifth- and sixth-grade pupils of all backgrounds and abilities received 15 to 20 minutes of daily Latin instruction. The performance of the
fifth-grade Latin pupils on the vocabulary test of the Iowa Test of Basic Skills was one full year higher than the performance of control pupils who had not studied Latin. Both the Latin group
and the control group had been matched for similar backgrounds and abilities.”

Interestingly, Mavrogenes found that children from poor backgrounds particularly benefit from studying Latin. For a child with limited cultural reference points, becoming acquainted with Roman life
and mythology opens up “new symbolic worlds”, enabling him or her “to grow as a personality, to live a richer life”. In addition, spoken Latin emphasises clear
pronunciation, particularly of the endings of words, a useful corrective for many children born in inner cities. Finally, for children who have reading problems, Latin provides “experience in
careful silent reading of the words that follow a consistent phonetic pattern”. "

www.teach-nology.com/teachers/subject_matter/languages/latin/
blogs.spectator.co.uk/coffeehouse/2011/0...-the-key-to-success/

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Minerve
  • Portrait de Minerve Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #171 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
J'ai découvert -dans les réponses à la ministre sur son blog- un article de VousNousIls du 23 avril, signalant un communiqué de presse fait le 16 avril par plusieurs associations de professeurs (de Lettres, de Langues, mais aussi d'Histoire-Géographie, d'Economie et gestion, d'Arts plastiques, de Biotechnologies-Santé et Environnement, de Philosophie et autres encore).

www.vousnousils.fr/2015/04/23/une-reform...s-enseignants-567554

Le communiqué de presse: www.aphg.fr/Communique-des-associations-sur-la#nb1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Minerve
  • Portrait de Minerve Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #175 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Un article en latin sur Ephemeris nuntii latini universi :
“NOLITE LINGUAM LATINAM ET GRAECAM E LYCAEIS TOLLERE!”
ephemeris.alcuinus.net/nuntius.php?id=993

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois - il y a 2 ans 7 mois #176 par Loys
Loys a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web

Minerve écrit: J'ai découvert -dans les réponses à la ministre sur son blog- un article de VousNousIls du 23 avril, signalant un communiqué de presse fait le 16 avril par plusieurs associations de professeurs (de Lettres, de Langues, mais aussi d'Histoire-Géographie, d'Economie et gestion, d'Arts plastiques, de Biotechnologies-Santé et Environnement, de Philosophie et autres encore).

www.vousnousils.fr/2015/04/23/une-reform...s-enseignants-567554

Le communiqué de presse: www.aphg.fr/Communique-des-associations-sur-la#nb1

Référencé le jour même !

www.avenirlatingrec.fr/actualite/syndica...e-reforme-du-college

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Minerve
  • Portrait de Minerve Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #177 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Désolée, je n'avais pas vu. Bravo en tout cas pour votre travail de suivi.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Minerve
  • Portrait de Minerve Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #181 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Je ne suis pas sûre que vous ayez signalé, en première page du Canard Enchaîné du 22 avril, "Spiralaire de quoi?".
lecanardenchaine.fr/?p=8262
Malheureusement l'article est à peine lisible sur internet. Il se moque du jargon du CSP, propose aux professeurs de Lettres classiques de se reconvertir pour survivre dans l'enseignement du "pédago" et s'inquiète pour l'avenir "curriculaire" de la ministre.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Minerve
  • Portrait de Minerve Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #191 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Dans Libération du 30 avril (déjà disponible en ligne) :

journal.liberation.fr/publication/liberation/1846/#!/0_24

William Marx : "Le grec et le latin pour préserver l'esprit du 11 janvier"
Paul Raoult (FCPE) : "Urgence au collège"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois #198 par Loys
Loys a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Ce sera ajouté: merci !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Minerve
  • Portrait de Minerve Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #209 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Marianne se mêle activement du débat ! Après le lancement d'une pétition en ligne contre la réforme (lien dans l'article déjà mis en ligne il y a deux jours), il fait sa une sur elle :
" Événement - Politique - Ecole, le massacre des innocents
Dans une novlangue qui nous fait perdre notre latin, le projet de réforme du collège achève l'entreprise de démolition de l'école républicaine entamée depuis des décennies. Premières victimes : les enfants, grands oubliés de cette réforme...
>>> Liberté pédagogique? Un contresens ! par Catherine Kintzler
>>> L'allemand mis au coin par Thomas Schnee
>>> « Je crains que l'on fasse de l'élève un client » par Régis Debray
>>> « Navrant vous dis-je... » par Luc Ferry
>>> Copie à revoir par Danièle Sallenave
>>> « Le collège est le cimetière des enfants fragiles » par Alain Bentolila
>>> « Le grec c'est un sandwich ? » par Augustin D'Humières "

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois #212 par Loys
Loys a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Oui et certains articles sont désormais en ligne : bientôt ajoutés.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Lien
  • Portrait de Lien Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #241 par Lien
Lien a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • candide
  • Portrait de candide Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #244 par candide
candide a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Le lien vers le débat Robin-Bonod marche mal. Je l'ai retrouvé, c'est www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/ref...-menacees-7777555822
Si Mme Robin avait pu laisser un pu la parole, le débat aurait été plus fructueux.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Minerve
  • Portrait de Minerve Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #253 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Mme Robine a en effet monopolisé la parole autant que possible. J'aimerais savoir comment elle calcule ses 48h, et à quoi elles doivent servir précisément : à combien de niveaux, pour combler les suppressions d'heures dans combien de disciplines...
A remarquer: le ton était beaucoup plus apaisant que celui de notre ministre : aurait-on enfin compris qu'il n'y avait rien à gagner à agresser les enseignants à chaque prise de parole?
Mais comment avoir confiance en des discours contradictoires et changeants?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Junon
  • Portrait de Junon Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #290 par Junon
Junon a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
france3-regions.francetvinfo.fr/poitou-c...-college-720163.html
« l'enseignement des langues anciennes : Jusqu'à présent, le grec et le latin sont en option (2 heures en 5e et 3 heures en 4e, 3e). Dès la 5ème, les établissements pourront proposer un enseignement pratique interdisciplinaire (EPI) intitulé " Langues et cultures antiques" obligatoire pour tous. 1 h par semaine au lieu de 2. Pour le ministère, cette réforme pourra permettre à davantage d'élèves d'être en contact avec les langues anciennes. Problème : ce sera aux collèges de financer ces heures d'enseignement. Pour les professeurs de langues anciennes, c'est l'annonce de la future disparition du latin et du grec. »
www.europe1.fr/societe/reforme-du-colleg...s-qui-fachent-939512
" La réforme du collège est loin d'être adoptée mais les points de crispation sont déjà nombreux.
L'UMP en a fait son nouveau cheval de bataille. La réforme du collège, qui est pourtant loin d'être entérinée, est critiquée de toutes parts. Face à ces polémiques qui durent depuis plusieurs semaines, François Hollande et Manuel Valls sont même montés au créneau pour défendre la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem. Accusée tour à tour de vouloir tuer l'enseignement de l'allemand, du latin et du grec, la locataire de la rue de Grenelle est, dernière critique en date, soupçonnée de négliger l'histoire de France.
Parce que vous avez peut-être (sans doute) raté un épisode, Europe1.fr vous résume en trois points les sujets qui fâchent.
La réforme des langues anciennes
Les options latin et grec telles qu'elles existent aujourd'hui au collège sont supprimées. Elles sont remplacées par un "enseignement pratique interdisciplinaire" consacré aux langues et cultures de l'Antiquité. Face à la fronde des professeurs de langues anciennes, "un enseignement de complément" (une heure en 5e, deux heures en 4e et 3e) a été annoncé, ce qui revient finalement à rétablir une option au collège. Mais les enseignants de langues anciennes regrettent de ne pas disposer d'un horaire formellement inscrit et craignent que ces enseignements n'apportent qu'un "vernis de culture".
La fin des classes bilangues […)
Les programmes d'histoire [….}

Le point : www.lepoint.fr/politique/reforme-du-coll...-2015-1926925_20.php
Jack Lang, ancien ministre socialiste de l'Education: "Je regrette que les langues anciennes dans la réforme proposée risquent d'être asphyxiées". "Je suis pour l'enseignement du latin et du grec inscrit pleinement comme matière dans les cycles du collège". "J'ai moi-même créé les classes européennes qui sont suivies par 20% d'élèves, c'est un grand succès, pourquoi décapiter ces classes européennes?"
"Ce n'est pas en décapitant le meilleur, les filières d'excellence, que l'on peut construire une école de l'égalité et de la démocratie".
"Je serais ministre, je prendrais ma plume après avoir lu attentivement le conseil des programmes et je les réécrirais".

A noter que, après Bayrou, Ferry, Luc Chatel, Chevènement et Darcos, J Lang est le 6ème ancien ministre de l'Education à émettre réserves ou ciritiques

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Minerve
  • Portrait de Minerve Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #300 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Peut-être ai-je mal lu (la revue de presse concernant la réforme s'enrichit tellement vite désormais) mais je ne crois pas avoir vu sur le site :
"Réforme du collège : ce que nous coûte la lutte contre l’élitisme et pourquoi ce sont les plus défavorisés qui paient le plus cher "

www.atlantico.fr/decryptage/reforme-coll...#Xw64QOYI6047zhlf.99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois #301 par Loys
Loys a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Bon, j'ai du mal à suivre. ^^

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Titine
  • Portrait de Titine Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #305 par Titine
Titine a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Je trouve que vous suivez rudement bien, au contraire !
Je ne sais pas si ce numéro humoristique a été signalé :
Parlez-vous l’éduc’nat ? | Le blog de l'O.N.F. (Observato... observatoire.yagg.com/2015/05/06/parlez-vous- ..

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Anonymes
  • Portrait de Anonymes Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 7 mois #318 par Anonymes
Anonymes a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Signalée par des collègues de Néoprofs, publiée par un tweet et en ligne sur le site :
la lettre de l'ancien recteur Alain Morvan à un conseiller de notre ministre, remettant en cause - très poliment mais très fermement - plusieurs aspects essentiels de la réforme : sort réservé aux langues anciennes, classes bi-langues et européennes, place réduite des disciplines, rôle des pédagogues et mode consistant à critiquer l'excellence, risque d'accroître les inégalités que le ministère veut combattre...



Alain MORVAN
Ancien recteur d’académie,
Professeur émérite à l’Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris 3),
[...]
On trouve, je suis heureux de le constater, des propositions fort intéressantes dans ce document. Le souci du bien-être physique de l’élève est à juste titre pris en compte : la rubrique « Une attention nouvelle portée au temps du collégien » est singulièrement bienvenue, avec la limitation, en sixième, d’une journée de classe qui ne dépasse pas six heures.

Les textes transmis font état d’« innovations » qui me conduisent à formuler un jugement plus circonstancié, voire critique. Je le dis sans détours : si ces textes devaient être in fine validés en l’état, la qualité de notre enseignement scolaire risquerait d’être durablement obérée, et seuls pourront s’en réjouir l’enseignement privé et les officines qui, faisant leur miel de l’inquiétude des parents, font profession de vendre des cours particuliers aux élèves. Ne voyez pas dans ce constat l’expression d’une nostalgie passéiste, mais le fruit de la réflexion d’un homme qui croit pouvoir se prévaloir d’une certaine expérience des choses de l’enseignement. Bien sûr, je ne prétends nullement rivaliser avec ce puits de science pédagogique et de sagesse sociétale qu’est le Conseil susnommé. Mes seuls titres sont d’être entré au service de l’État et de l’Éducation nationale en 1965, d’être resté en service actif jusqu’en 2010, et d’avoir œuvré près de quatorze ans comme recteur de trois académies. Je passe délibérément sous silence mon expérience de quelques mois comme directeur-adjoint du cabinet d’un ministre de l’Éducation nationale et directeur de cabinet d’un secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur. Je ne cite ici pas leurs noms (tout est dans ma notice officielle), afin de ne pas m’exposer à quelque suspicion de nature idéologique. J’ajoute – même si je ne ressens pas particulièrement le besoin de me dédouaner – que j’ai cessé depuis belle lurette d’avoir avec ces hommes au demeurant estimables quelque contact que ce soit. Un homme libre, vous dis-je. Mais qui a le sentiment de pouvoir être encore de quelque utilité.

Mes réserves techniques et pédagogiques sont simples. J’ai d’abord le sentiment que les quelques priorités que j’avais faites miennes comme recteur à propos du second degré sont aujourd’hui niées. Ce n’est pas grave en soi, car seul me préoccupe l’intérêt des élèves et de notre pays.

Les langues anciennes se voient réduites à si peu de choses qu’on se demande s’il n’aurait pas mieux valu les supprimer totalement du premier coup. Une heure d’initiation au latin en classe de 5ème, c’est une aumône si chétive qu’elle risque fort d’être nulle et non avenue. C’est tout juste si les élèves auront le temps d’apprendre une ou deux déclinaisons et la conjugaison du verbe amo. Je n’ose, par un tact que vous ne manquerez pas d’apprécier, mentionner le verbe deleo, par lequel on s’initie traditionnellement à la deuxième conjugaison! Qui plus est, l’insertion de cette chiche portion au sein d’un Enseignement Pratique Interdisciplinaire ou EPI, loin de la faire fructifier, risque de la diluer. Les spécialistes sérieux des langues anciennes savent que celles-ci doivent bien, tôt ou tard, être étudiées en tant que telles, si l’on veut préserver leur vertu formatrice de l’esprit analytique. La « résonance avec d’autres enseignements » dont parle le document constitue – je suis le premier à le dire – une idée à ne pas rejeter ; mais cet entrelacs de « résonances » hétérogènes risque, si les disciplines ne reprennent pas la place qui leur revient, de brouiller le message et de devenir simple cacophonie. Voici comment devrait procéder un enseignement cohérent : d’abord les disciplines. Leur croisement, ensuite. Sinon, on met le quadrige avant les chevaux. Ce dont j’ai peur, c’est que, sous le vocable pudique d’« Enjeux relatifs aux langues anciennes », on n’aboutisse à leur éviction pure et simple de la culture scolaire. Plus de latin, plus de grec… Permettez-moi de vous parler ici avec la sincérité d’un homme dont toute la vie a été marquée par la passion d’enseigner : je me suis battu comme un chien pour préserver les langues anciennes et pour les développer, et ce n’est pas sans tristesse que je m’imagine, dans quelques années, en train d’initier mes petits-enfants à ces matières nobles, sources de tant de savoir, de tant de beauté, de tant de grandeur, mais abandonnées par l’Éducation nationale. Quand je lis les productions de « pédagogues » autoproclamés (ou de certains inspecteurs généraux abreuvés de lectures mal assimilées de Pierre Bourdieu), je me dis qu’il faudra peut-être le faire en secret, comme nos parents ou nos grands-parents écoutaient la radio de Londres à la grande époque. Je plaisante, bien sûr – encore que…

Que vous dirai-je des dispositions préconisées pour les langues vivantes ? Il se trouve (vous le savez peut-être) que je suis un peu linguiste. Tout angliciste que je suis (et peut-être parce que je suis angliciste), j’ai eu l’occasion de mesurer les périls que charrie avec elle la « globalisation » linguistique. Je les cite : uniformisation de la pensée, des références culturelles (quand la culture est présente, ce qui n’est guère le cas avec le globish d’aéroport) ; affront inutile aux humanités, aussi et à cette universalité propre aux Lumières, qui vivait de cosmopolitisme partagé et non d’alignement réducteur sur un plus petit commun dénominateur ; non-sens économique, enfin, quand on sait par exemple l’importance des échanges franco-allemands. Mais plutôt que de verser dans la déploration, je tiens à rappeler que ma réflexion de linguiste, adossée à une vision géopolitique, m’a conduit, comme recteur, à élaborer une politique des langues forte, volontariste, et que deux ministres aussi différents que MM. Jack Lang et Luc Ferry ont approuvée, encouragée et même défendue – souvent à l’encontre des élus de leurs partis respectifs qui, par faiblesse, auraient préféré que je privilégie la voie du renoncement et du tout anglais LV1/espagnol LV2.

Premier axe d’une bonne politique linguistique, la défense de langues minoritaires en nombre dans notre système scolaire actuel, mais essentielles à l’échelle de la planète, de l’Europe, ou de la culture : allemand, italien, portugais. Les chefs d’établissement de Clermont-ferrand, d’Amiens puis de Lyon savaient qu’à mes yeux, c’est la demande qui doit précéder l’offre et l’entraîner avec elle. Les résultats ont été quasi prodigieux. L’allemand, toujours menacé, se sentait soutenu. Les germanistes aussi, ce qui les changeait des situations ordinaires où l’anglais et l’espagnol progressent même lorsque nous dormons. Surtout lorsque nous dormons. Je suis donc navré de voir l’allemand désormais menacé. Les projets en cours proposent des classes bilangues avec allemand dès lors que cette langue aura été enseignée en primaire. Mais les documents reçus de vous reconnaissent que seuls 6% d’élèves du premier degré choisissent cette langue, faute d’une offre et de moyens suffisants. Puis-je rappeler que dans l’académie de Lyon, le nombre d’élèves en bilangues anglais-allemand est passé entre la rentrée 2004 et la rentrée 2005 de 1441 à 2814, soit une croissance de 1373 élèves? Ce n’est pas pour rien qu’à la rentrée 2005, toujours dans le ressort de l’académie de Lyon, la pratique de l’allemand en 6ème atteignait son plus haut niveau depuis plus de 10 ans. C’est cet élan que la « rénovation » des bilangues va remettre en cause. Il m’est douloureux de constater que l’affaiblissement des trois langues précitées (allemand, italien, portugais) reçoive un encouragement officiel. Et qu’advient-il du traité de l’Élysée ? Sans doute Charles de Gaulle et Konrad Adenauer manquaient-ils de prescience politique… Que tous les efforts déployés il y a peu encore par quelques recteurs déterminés soient ainsi compromis ne serait pas à l’honneur de notre pays. Je suis sûr que Mme Vallaud-Belkacem le comprendra.

Deuxième axe d’une politique linguistique ambitieuse : les sections européennes. Et là – pardonnez la vigueur du trait – les bras m’en tombent. Que des responsables pédagogiques osent écrire, en 2012, dans leur français approximatif, que ces fleurons de notre enseignement, ces pépinières d’excellence « n’ont plus vocation d’[sic] être », conduit les esprits libres à se demander si ce n’est pas là, au fond, que se situerait la véritable intention idéologique, la véritable manipulation politicienne. Ces classes ont amplement démontré leur efficacité. Témoin l’enthousiasme avec lequel parents et établissements les ont plébiscitées. Si je puis une fois encore mettre en avant mon action de recteur – mais j’étais un homme de terrain, non un pédagogue en chambre ou un gourou fréquentant davantage les plateaux de télévision que les vraies classes avec de vrais élèves –, je me permets de porter à votre connaissance que, tous niveaux confondus, de la rentrée 2004 à la rentrée 2005, le nombre de sections européennes de l’académie de Lyon est passé de 177 à 208. Sur ces 208 sections, 121 se situaient en collège. Et ce dispositif n’a pas été étranger, tant s’en faut, à la reprise de l’allemand, de l’italien, du portugais. Les professeurs de ces trois langues ont sûrement gardé le souvenir des années 2002-2007. Au nom de quelle efficacité faudrait-il donc supprimer ce qui a fait ses preuves ?

Le discours à la mode dans certains cercles est de dénoncer les matières « élitistes » que seraient les langues anciennes et les langues vivantes réputées rares ou difficiles. On les accuse de favoriser cette fameuse « reproduction sociale » que les pédagogues les plus sagaces ont depuis quelques décennies érigée en cible prioritaire de leur détestation. Mais, je l’ai déjà écrit, trop de Bourdieu tue Bourdieu. Comment ne pas voir que c’est en minorant la place de ces matières essentielles (et je n’ignore pas non plus les craintes des professeurs d’histoire-géographie) que l’on favorise les enfants issus des milieux les plus aisés ? Leurs camarades moins bien lotis socialement n’auront pas la ressource de bénéficier de l’effet compensatoire de la culture familiale (ou, hélas, de la fuite vers le privé). Et cette carence, ils devront en payer le prix tôt ou tard, soit dans leur poursuite d’études, soit lorsqu’ils auront accédé à l’emploi. Pour en revenir à l’exemple des sections européennes, il est avéré qu’elles sont génératrices de succès (je n’ose parler d’excellence, tant ce terme paraît désormais tabou) et qu’elles tirent les élèves comme les établissements vers le haut. Reste à savoir si la réforme qu’envisagent certains vise réellement à promouvoir le succès. Il n’est pas indécent de poser la question. Sinon, pourquoi s’évertuerait-on à dénigrer et à démanteler ce qui a fait ses preuves ?

Un mot encore. Ce n’est pas tant ce qui figure dans les textes que vous m’avez communiqués qui m’alarme, que ce qui ne s’y trouve pas. Il est certes judicieux qu’ils fassent à plusieurs reprises référence aux « savoirs », mais on aimerait que l’accent soit mis aussi sur la notion de « disciplines ». Et jamais on n’y parle d’effort. Si l’on veut que l’élève prenne conscience du sens de sa présence au collège, s’il faut qu’il y discerne un défi sain à relever chaque jour, c’est bien par la valorisation de l’effort, porteuse d’une meilleure image de soi, que l’on y réussira. Occulter ce concept, c’est encourager à envisager la scolarité comme un parcours hédoniste, où la difficulté est contournée, où l’émulation est proscrite, où l’évaluation est euphémisée par le truchement de gommettes de couleurs. Vous direz que j’exagère. Non, tout cela je l’ai lu chez ceux qui poussent la ministre à aller dans une direction qui n’est pas celle de la véritable école républicaine. L’école républicaine, c’est celle où le mérite doit être le seul déterminant qui compte.. C’est celle où les meilleurs élèves ont le droit d’être les meilleurs, et le devoir d’inciter leurs camarades à s’inspirer de leur exemple.

[...]

​Alain Morvan

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Titine
  • Portrait de Titine Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 6 mois #452 par Titine
Titine a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Un pas en avant ?
Cf Les langues et cultures de l'Antiquité devront être plus présents dans les programmes du collèges, sur demande de la ministre de l'Education. orange info (AFP) 13:27 13/05/2015

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 6 mois #474 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
videos.tf1.fr/infos/2015/jean-remi-girar...upprime-8608480.html
Et surtout :
www.bfmtv.com/mediaplayer/video/pourquoi...-ampleur-524373.html
Le porte-parole du SNALC met en difficulté la représentante de Terra Nova...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 6 mois #475 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Un article du Monde plus mesuré que les précédents même s'il reste des points de la réforme à analyser.
www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/201...4633220_4355770.html

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 6 mois #572 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Dans Marianne: "Le Conseil Supérieur des Programmes? Une supercherie!"
Reprenant les propos de Jacques Grosperrin, sénateur UMP et ex-membre du CSP dont il vient de démissionner, cet article apporte un éclairage sur l'état d'esprit et le mode de fonctionnement d'une instance qui, malgré l'objectif affiché, aurait sérieusement manqué de transparence...
www.marianne.net/conseil-superieur-progr...herie-100233825.html

"Marianne : Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à démissionner ?
Jacques Grosperrin : J’ai très vite compris que la plupart des membres étaient en parfaite cohérence avec les orientations politiques de la ministre. C’est une commission très homogène dans son idéologie, marquée à gauche, et qui soutient la politique menée par le gouvernement. Il m'a semblé clair qu'elle tenait ses ordres directement du ministère.
J’ai senti une bienveillance appuyée à l’égard des élèves en difficulté, qu’il fallait absolument apaiser d’une manière ou d’une autre. Pour que tout le monde réussisse, on a préféré dénaturer l’excellence et le goût de l’effort, et au final on a abaissé le niveau d’exigence.
[...]
Pour la méthode, des experts présentent des modèles de programmes, et notre rôle consiste à en remettre en question la forme, les mots employés et la tournure des phrases… Mais jamais le fond. Je ne sais pas comment les experts en question sont choisis, il n’y a aucune transparence par rapport aux personnes qui interviennent."

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Junon"
  • Portrait de Junon" Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 6 mois #575 par Junon"
Junon" a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
'Jean-Christophe Lagarde : Nous souhaitons le retrait de cette réforme que le Gouvernement essaye d'imposer au forceps contre l'avis des enseignants, des parents d'élèves, de nombreux intellectuels et de responsables politique de droite, du centre et de gauche.
C'est une démarche absurde car une bonne réforme de l’Éducation Nationale nécessite un minimum de consensus..."
Read more at www.atlantico.fr/decryptage/jc-lagarde-r...#5OOwcyKqqrBEHUIh.99
-Réforme du collège : la FCPE ovationne Najat Vallaud-Belkacem, www.lemonde.fr/education/article/2015/05...#PbGlvD5TBelTOBcl.99
- 'Réforme du collège : Najat Vallaud-Belkacem et Bruno Le Maire, projet contre projet'
( www.lemonde.fr/education/article/2015/05...#PbGlvD5TBelTOBcl.99
JDD 24/5 Les coulisses du CSP (coment joindre un fichier scanné ?)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Titine
  • Portrait de Titine Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 5 mois #652 par Titine
Titine a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Deux liens :
"Même si la ministre Najat Vallaud-Belkacem répète que le latin ne disparaîtra pas, les professeurs et les syndicats à Blois se montrent très inquiets."
www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher...our-le-latin-2367361

'Latin-grec, un enseignement “un peu académique”… - Causeur
www.causeur.fr/reforme-college-latin-gre...-le-guen-33336.html#

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 5 mois #655 par Loys
Loys a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Merci !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Titine
  • Portrait de Titine Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 5 mois #662 par Titine
Titine a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
réaffirmationd’uneposition : « Chevenement-pourquoi-j-ai-repris-ma-liberteVous défendez « l’élitisme républicain ».
www.bienpublic.com/actualite/2015/06/18/jean-pierre-
« Oui, je définis celui-ci comme « la possibilité donnée à chacun d’aller au bout de ses capacités ». C’est cela l’égalité, et non pas l’égalitarisme niveleur. Je reprends à mon compte l’objectif assigné à l’École à la Libération par Paul Langevin, qui était communiste : « La promotion de tous et la sélection des meilleurs. » Pourquoi supprimer le latin et le grec qui nous rattachent aux origines de notre civilisation, ou les classes bilangues qui ont permis d’enrayer le déclin de l’allemand ? Un enseignement de qualité tirera tous les élèves vers le haut, alors que la théorie qui a consisté, depuis la loi d’orientation de 1989, à « mettre l’élève au cœur de l’école » et non plus le Savoir, nous donne aujourd’hui, à la sortie, le sauvageon. »

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Titine
  • Portrait de Titine Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 5 mois - il y a 2 ans 5 mois #663 par Titine
Titine a répondu au sujet : Signalez-nous les tweets de soutien
Réforme du collège : latin et grec, deux langues qui apprennent à penser. Sauvons-les !

www.leplus.nouvelobs.com/contribution/13...ser-sauvons-les.html

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Nemo2
  • Portrait de Nemo2 Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 5 mois #673 par Nemo2
Nemo2 a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
A méditer : Nicolaqs Domenach dans Challenge "Les temps changent, et pas pour d’avantage d’humanité, sinon dans leurs versions grecques et latines puisque nos intellectuels ne se mobilisent quasiment plus que pour la défense des langues anciennes. Les damnés de la mer ne les poussent plus sur le devant de la scène jusqu’à se rassembler au delà de leurs divergences et de leurs querelles picrocholines pour la seule cause qui vaille, dit-on pourtant, celle de l’homme! " ( www.challenges.fr/politique/20150619.CHA...-esprit-francais.htm )
Dans les blogs.mediapart.fr L'Europe, le grec et le latin.16 juin 2015 | Par Robert Chaudenson
blogs.mediapart.fr/blog/robert-chaudenso...-le-grec-et-le-latin
Plus ancien mais quand même intéressant : dans le Populaire (Limousin)
Une journée romaine moderne et éducative (journée romaine et hellénique organisée par un professeur de Lettres classiques)
www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/de...cative_11459986.html

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Junon
  • Portrait de Junon Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 5 mois #683 par Junon
Junon a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Bravo à Jean-Marie Rouart. Le Monde de ce jour revient aussi sur le jugement de l'Académie en première page...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Titine
  • Portrait de Titine Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 5 mois #692 par Titine
Titine a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Pb connexe au problème de la répartition entre disciplines, le problème des manuels.
Cf www.marianne.net/reforme-du-college-chap...aires-100234939.html
Réforme du collège chapitre 2 : OPA sur les manuels scolaires
Vendredi 26 Juin 2015 à 5:00

Alexandre Coste
….
« Jusqu’à aujourd’hui, poursuit notre interlocutrice, les manuels scolaires ont toujours été de formes très variées. Ce sont des choix pédagogiques qui relèvent des auteurs en accord avec leur éditeur. Cette pluralité permet d’offrir aux professeurs de chaque discipline une variété pédagogique dans les approches possibles. Ce que veut faire la Dgesco, c’est imposer dans toutes les disciplines des manuels de cycles. » Qu’est-ce à dire ? « Il faudrait publier dans un seul volume l’ensemble d’un cycle, c’est-à-dire un volume pour CM1-CM2-6e et un autre pour 5e-4e-3e » Déjà qu’élèves et parents se plaignent chaque année des cartables toujours plus lourds, on se dit que ce n’est pas près de s’arranger avec des manuels qui couvrent trois années en même temps. Mais passons, là n'est pas le principal problème...

.. cela va avoir des conséquences directes sur la manière dont les professeurs exercent leur profession. « Il va y avoir une uniformisation des pratiques, imposée par le contrôle des outils que nous utilisons en cours, regrette ainsi notre enseignante, Il n’y aura plus de liberté pédagogique au sens plein du terme. » Ce qui est pour le moins paradoxal quand on sait que Najat Vallaud-Belkacem a basé sa communication sur l’autonomie et la liberté dont jouirait le corps enseignant grâce à sa réforme du collège...
Cela aura bien sûr des conséquences dans d'autres matières, comme l'histoire par exemple. On pourra ainsi très bien décider d’étudier la Révolution française en CM1 et le Moyen-Âge, qui se situe chronologiquement avant, au CM2. On comprend dès lors pourquoi les manuels scolaires doivent devenir des sortes d’énormes catalogues qui mélangent tous les cours que les élèves pourront avoir entre le CM1 et la 6e et entre la 5e et la 3e, que ce soit en français, en histoire-géographie, en maths aussi, etc. On le voit : l’organisation des manuels a finalement pour but de rendre matériellement possible la désorganisation de l'enseignement voulue par la réforme !
A noter que, tout comme ils pratiquent systématiquement des formes de novlangue, tous les totalitarismes veulent contrôler les manuels scolaires. Que la gauche joue à cela est très inquiétant !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Turlupin
  • Portrait de Turlupin Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 5 mois #705 par Turlupin
Turlupin a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Brighelli - Pour mettre les enseignants au pas
La réforme du collège va son bonhomme de chemin. Il ne sera bientôt plus possible de faire classe autrement que selon les lubies de Mme Vallaud-Belkacem.
Par Jean-Paul Brighelli
Publié le 02/07/2015 à 10:51 | Source Le Point.fr
La ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem.
La ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem.PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MaxPPP©LORETTE Bernard
Abonnez-vous à partir de 1€

« Il sera très difficile de revenir en arrière » sur la réforme du collège après sa mise en œuvre à la rentrée 2016, a tout récemment déclaré Mme Vallaud-Belkacem, très souriante, comme d’habitude, à l’idée de l’entourloupe. Pourquoi cette étrange certitude ? Ce qu’un décret pris à la hâte sur un coin de table a cherché à établir, un autre décret mûrement réfléchi devrait pouvoir l’effacer. Pas si simple.
L’arme fatale du manuel

Pour créer de l’irréversible, la DGESCO (Direction générale de l'enseignement scolaire), bras armé du ministère, fait pression depuis un mois sur les éditeurs scolaires en leur suggérant lourdement de ne plus faire des manuels par matière et par année, mais par cycle. La réforme institue en effet des cycles qui regroupent, à chaque coup, trois classes. Cycle 2 ? du CP au CE2. Cycle 3, du CM1 à la 6e. Cycle 4, de la 5e à la 3e.

L’idée de génie du ministère est donc d’imposer un seul livre qui regrouperait tous les savoirs que des programmes absurdes – nous en avons déjà largement parlé – prétendent imposer, et selon la forme pédagogique voulue par le ministère : c’est ce que l’on appelle la séquence.

Une séquence est l’organisation immuable de plusieurs cours. Pour donner un exemple, une séquence de français, en collège, peut très bien tourner autour d’une œuvre (on suppose donc que l’on étudiera Le Cid en cinq heures, en survolant Corneille, le XVIIe siècle, le théâtre, Gérard Philipe, « Rodrigue, as-tu du cœur ? », « à moi, Comte, deux mots ! », « Va, je ne te hais point », « Nous partîmes cinq cents » – fin de la séquence). Au passage, on pourra glisser une remarque de grammaire ou d’orthographe (« Le Ô de Ô rage, ô désespoir… est une interjection et prend un accent circonflexe… »), mais rien de construit, rien de systématique. Pour apprendre le français, le français de France, vous repasserez.

L’idée que l’on étudie encore Le Cid en quatrième est quelque peu naïve, sous ma plume. Voilà beau temps que l’inspection déconseille de faire travailler les élèves sur une pièce où l’on tue allègrement des Maures…

Cette désorganisation létale a été mise en place par les IUFM dans les années 1990-2000, et a généré les générations déboussolées que nous voyons aujourd’hui faire la queue à Pôle emploi. Les pédagogues qui ont inventé la séquence sont des criminels, et arpentent pourtant tranquillement les couloirs du ministère.

L’organisation totalitaire – je n’ai pas d’autre mot – des manuels scolaires désirés par la DGESCO et son chef, Florence Robine – méprisée par ses troupes qui persistent à célébrer la mémoire de Jean-Michel Blanquer, son prédécesseur – vise à désorganiser l’enseignement de manière irréversible. Mme Robine a donc pris son téléphone et a joint les responsables des principales maisons d’édition spécialisées dans le scolaire, pour leur vendre l’idée d’un manuel unique passant sous les fourches caudines de programmes ineptes enseignés de façon inepte.

Le problème, c’est que cela s’est su. Marianne.net a publié, dans un article ironique (l’ironie, on se le rappelle, est la politesse du désespoir), l’interview d’un auteur de manuels qui dénonce le vilain coup ourdi par le ministère.
Après les pressions, les menaces

Manque de bol, quand Mme Robine a appelé tel éditeur que je ne nommerai pas, pour protéger mes sources, l’auteur en question était là. « J’étais chez ***, vendredi (le 26 juin), et la PDG a déboulé comme une furie avec l’article en main, déclarant que Robine ne décolérait pas et lançait une enquête pour découvrir la source de la fuite. » Cherche donc !

Et d’ajouter : « Quels régimes politiques se sont lancés dans le contrôle des manuels scolaires ? Vouloir faire entrer tout le monde de force dans une idéologie, en utilisant des menaces perpétuelles et infantilisantes, la multiplication des hiérarchies intermédiaires à la botte du petit chef, et enfin le contrôle des médias, cela porte un nom, et un nom pas très joli. » Ben oui : il y a deux sortes de totalitarisme. Celui d’un grand esprit, qu’il opère pour le bien ou pour le mal, qui a l’audace de passer par-dessus la démocratie, et celui des minables, qui opèrent en sous-main comme des taupes pour que la réalité se plie à leurs lubies.
Les éditeurs vont boire le bouillon

L’État est censé financer l’achat des manuels, mais la dotation qu’il donne est toujours si insuffisante que les diverses instances locales, municipalités, conseils départementaux ou régions doivent mettre la main à la poche pour aider à l’achat. Cela a dû faire rire, au ministère, l’idée d’obliger la droite, qui contrôle majoritairement les communes et les départements (et bientôt les régions) à financer une réforme de gauche.

Sauf que cela ne se fera pas. Les établissements continuent parfois à utiliser des manuels qui ont dix ou quinze ans d’âge. Jusqu’à la corde. Les enseignants ne commanderont pas des ouvrages qui vont contre leurs convictions. Les parents ne laisseront pas leurs enfants être encore un peu plus décérébrés par des programmes formatés Rue de Grenelle – ou rue de Solférino ?

L’idée d’un manuel unique n’est pas nouvelle – en particulier en histoire, pour éviter les interprétations sauvages au gré des événements. Mais aucun ministère ne s’y est résolu – sauf celui-ci. « Il sera très difficile de revenir en arrière » – sauf que personne n’ira en avant dans le sens indiqué par le ministère. 2016 ouvrira une année électorale où le PS aura tout intérêt à ménager les différents corps. Il a déjà perdu l’essentiel du vote enseignant. S’il tient absolument à ce que 850 000 professeurs, qui ne manquent pas d’influence dans l’opinion, votent directement pour l’opposition, il n’a qu’à continuer dans cette voie.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 5 mois #707 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Sénat : L'enseignement des humanités pour faire revenir la République à l'école
Voici des gens pleins de bon sens, cela rassure un peu. Mais ils s'étaient déjà exprimés en ce sens, sans être entendus pour autant.
Cela dit, maintenant que les chefs d'établissement font connaître leurs craintes, il ne reste vraiment plus grand monde en faveur de cette réforme!
Bien des gens (voisins, médecin, amis, etc.) me disent, sans même que je leur en parle, que s'il y a une manifestation un week-end, ils y participeront (certains, pour la première fois de leur vie!).
C'est un sujet qui inquiète tous ceux qui, peu à peu, découvrent les implications de cette réforme.
A nous de rester mobilisés pour leur donner l'occasion de nous soutenir!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Anonyme
  • Portrait de Anonyme Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 2 mois #746 par Anonyme
Anonyme a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Coignard - Éducation : la dictée qui cache la forêt
www.lepoint.fr/editos-du-point/sophie-co...89262347#xtor=EPR-6- [Newsletter-Matinale]-20150925

Ces professeurs exercent leur métier au collège Condorcet, à Paris. Au moment même où la ministre de l'Éducation tente un coup de communication, en chantant les louanges de la dictée quotidienne pour endormir les critiques, ils lui envoient avec une unanimité spectaculaire, par la voie hiérarchique, une lettre pour s'insurger contre la réforme du collège qui, elle, demeure plus que jamais d'actualité pour la rentrée 2016. Ces enseignants se demandent comment la Rue de Grenelle peut prétendre que cette réforme vient du « terrain » : « Ce terrain, c'est nous, écrivent-ils. Et avec des dizaines de milliers de collègues, nous nous inscrivons en faux contre cette affirmation. D'une part, en effet, cette réforme nous semble à maints égards inapplicable dans le cadre réel d'un collège. D'autre part, il n'a été ouvert à son sujet aucun véritable débat national, où eussent été prises en compte en priorité les idées de tous les enseignants. Les simulacres de concertation qui ont été joués ne trompent personne. »

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 2 mois #765 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Nemo2
  • Portrait de Nemo2 Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 2 mois #766 par Nemo2
Nemo2 a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Bravo, Minerve, d'avoir trouvé ça. Je m'étonnais d'un texte si bien réfléchi quand j'ai vu la liste des signataires et ai compris ! Le pire est que, dans l'émission "des paroles et des actes", le Premier ministre mentionnait le coût de cette réforme au titre de l'effort exceptionnel consenti en faveur de l’Éducation. Pour faire des économies,, sans doute moindres qu'espérées - parce que les ajustements rendus nécessaires par les contradictions que comportent et la réforme et les programmes vont coûter cher - on a sans doute fait un gros investissement dans... de la poudre de Perlinpinpin.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Junon
  • Portrait de Junon Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 2 mois #767 par Junon
Junon a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web Pour mémoire
www.vousnousils.fr/2015/09/25/reforme-du-college-manifestation

vousnousils.fr
Réforme du collège : manifestation nationale organisée à Paris le 10 octobre 2015
Elsa Doladille
L'intersyndicale à l'origine de la grève du 17 septembre contre la réforme du collège a appelé à une manifestation nationale à Paris ce 10 octobre.

© iMAGINE – Fotolia
L’intersyndicale à l’origine de la grève des enseignants du 17 septembre poursuit son action contre la réforme du collège et organise le samedi 10 octobre une manifestation nationale à Paris. Elle a appelé « l’ensemble des personnels », ainsi que « les parents et les associations de spécialistes » à s’y joindre.
L’intersyndicale, composée notamment des organisations SNES-FSU, SNETAA-FO, CGT Educ’action, SNALC-FGAF et SIES-FAEN, entend ainsi récuser « l’acharnement de la Ministre et du gouvernement à refuser d’entendre [le] rejet massif » de la réforme du collège par les personnels. Elle réclame l’abrogation du texte et « la réouverture de discussions sur d’autres bases ».
Outre l’appel à manifester le 10 octobre, l’intersyndicale invite les enseignants « à refuser toute anticipation de mise en œuvre de la réforme sous quelque forme que ce soit, et en particulier à ne pas se porter volontaires pour les groupes de travail ou les formations ».



www.normalesup.org/~pcuvelier/wwwlangues...s/ideesrecuesLA.html ;"Quelques idées reçues à propos des langues anciennes


ANTIQUITÉ et tout ce qui s'y rapporte — Poncif, embêtant.
Gustave Flaubert, Dictionnaire des idées reçues

Le passé est, par définition, un donné que rien ne modifiera plus. Mais la connaissance du passé est une chose en progrès, qui sans cesse se transforme et se perfectionne.
Marc Bloch, Apologie pour l'histoire, ou Métier d'historien"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 2 mois #770 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Sur le blog de Mediapart : "Lettre ouverte aux parents qui ne manifesteront pas samedi 10 Octobre " (par Pascale Fourier)
blogs.mediapart.fr/blog/pascale-fourier/...as-samedi-10-octobre

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 2 mois #771 par Loys
Loys a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Minerve, vous devriez m'aider sur le site !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Candide
  • Portrait de Candide Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 2 mois #772 par Candide
Candide a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
ww.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-college-une-reforme-contre-le-reel-06-10-2015-1971050_1886.php?M_BT=569089262347#xtor=EPR-6-[Newsletter-Mi-journee]-20151006
Brighelli - Collège : une réforme contre le réel

[...]
Le latin, c'est moderne
La ministre ignore-t-elle que le latin est la troisième langue la plus étudiée au collège ? Soit les élites sont majoritaires dans ce pays, soit il faut bien que les élèves et leurs familles trouvent dans cet idiome ancien un mode d'accès à la modernité, à la culture humaniste mais aussi à la science, comme le révélait en 2007 une note rédigée entre autres par Pascal Charvet, un inspecteur général qui aujourd'hui encore n'a pas baissé les bras (et pendant ce temps-là, que font les autres inspecteurs généraux ?). Le latin est un « laboratoire scolaire de la modernité », prétendent aujourd'hui ces abominables extrémistes de l'Institut.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Titine
  • Portrait de Titine Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 2 mois #773 par Titine
Titine a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Quelques liens au milieu de ceux qui concernent l'allemand ou les évaluations ;
www.valeursactuelles.com/societe/reforme...-les-syndicats-56120

www.estrepublicain.fr/education/2015/10/06/college-en-reformes

www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/10...-abonnes-absents.php
La réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem passe mal? Qu'à cela ne tienne. Aux grands maux, les grands remèdes. L'académie de Toulouse a choisi de mettre en place un dispositif permettant de détecter les établissements dans lesquels l'application du texte s'annonce «complexe». Les enseignants seraient ainsi catégorisés en trois groupes. Celui des «opposants, rebelles, hostiles, irréductibles», celui des «attentistes, passifs indifférents, indécis» et enfin, celui des «progressistes, proactifs, convaincus, avocats ou relais». Les propos, rapportés par AEF (Agence emploi formation), ont été tenus la semaine dernière par un inspecteur, lors d'une réunion des cadres de l'académie. En s'appuyant sur ces remontées, ainsi que sur le ...

leplus.nouvelobs.com/contribution/143063...omper-l-opinion.html
Par Yves Delahaie

Enseignant, essayiste
"La réforme c'est surtout la diminution des heures plancher des enseignements fondamentaux tels que le français ou les mathématiques, au profit des EPI, Enseignements pratiques interdisciplinaires, ce gadget gloubliboulguesque qui tente de mélanger les matières... tout en empêchant leur co-animation faute de moyens.


La réforme, c'est proposer de l'aide individualisée en classe entière, pour ne pas rompre avec le prétendu principe d'égalité... mais surtout faute de moyens.


La réforme, c'est la disparition programmée du latin, du grec et de toutes ces valeurs ajoutées que proposera avec délectation le privé, exauçant les vœux de Nicolas Sarkozy qui estimait en 2007 qu'on avait "le droit de faire littérature ancienne, mais le contribuable n’a pas forcément à payer vos études de littérature ancienne si au bout il y a 1000 étudiants pour deux places." Le tout donc... faute de moyens."

www.lesechos.fr/politique-societe/societ...meriques-1162814.php

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #828 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
A lire et à citer : oui, les langues anciennes sont un moyen de s'adapter au monde contemporain !
www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/10/26/...ce-en-entreprise.php

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #832 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Pour compléter (et non me répondre à moi-même !), une intervention beaucoup moins réjouissante :
www.europe1.fr/societe/qui-etudie-encore...n-au-college-2538071
Une nouvelle attaque contre le latin, dont on montre "à quel point il est élitiste", prétendant analyser l'étude dont Loys a si bien rendu compte dans la rubrique "Actualité". A aucun moment, on ne vérifie si, dans les établissements où les enfants issus de familles aisées choisissent le latin, celui-ci est étudié dans le cadre de classes à part ou dans le cadre de sections - c'est-à-dire, regroupant le temps du cours de latin des élèves qui, pour tout le reste des cours, sont dans des classes différentes.
De plus, il apparaît de plus en plus clairement qu'être un bon élève est désormais une tare : cela arrive en classe, où les "intellos" peuvent faire l'objet de moqueries ou de brimades, et c'est déjà grave, mais que le MEN et une partie de la société semblent s'inquiéter de l'existence de bons élèves, cela va vraiment trop loin !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #868 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Fr. Bayrou juge la réforme inapplicable
Une vidéo (incomplète, malheureusement, et du coup beaucoup moins efficace) de François Bayrou à l'émission "Preuve par trois" sur Public Sénat :
www.publicsenat.fr/lcp/politique/francoi...sse-aux-voix-1109657
Il y dénonce la politique de communication de François Hollande et s'exprime brièvement mais avec force sur la réforme.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #875 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Sur le fonctionnement du CSP, dans le Point
Dans le Point, Annie Genevard interrogée par Jean-Paul Brighelli revient sur sa démission du CSP et sur l'emprise qu'exerce le MEN. Elle évoque la suppression de l'enseignement des langues anciennes.
www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-pau...015-1979243_1886.php

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Titine
  • Portrait de Titine Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 2 ans 1 mois #878 par Titine
Titine a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web études classiques et milieu social
Je ne crois pas que l’article de Geneviève Jurgensen « Etre-et-savoir-ou-le-contraire »,http://www.la- oix.com/Famille/Education/Etre-et-savoir-ou-le-contraire-par-Genevieve-Jurgensen-2015-10-16-1369389 ait été cité. Il retrace l’évolution des études classiques depuis les années soixante en constitua une bonne mise en perspective de la corrélation ente études classiques et milieu social. Ce que l’on dénonce maintenant n’est qu’une survivance de préjuges anciens, battus en brèche par de nouvelles tendances et des corrélations sans doute bien plus nettes entre spécialisations scientifiques et milieux favorisés mais ces dernières apparaissent « normales » parce que directement utilitaires…

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #879 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Dans le Figaro Vox du 9 novembre, une intervention d'Antoine Desjardins: "Réforme du collège : l'opposition doit continuer" www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/11/09/3...n-doit-continuer.php
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 3 semaines #897 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Quelques lignes de collègues dans La Nouvelle République (Deux Sèvres) du 12 novembre:
"Le latin et le grec sont la variable d'ajustement"
www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/...d-ajustement-2529475
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 2 semaines #911 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
L'association Arrête ton char fait part au CSP de ses inquiétudes et de ses propositions concernant l'enseignement des langues anciennes.
www.arretetonchar.fr/preconisations-de-l...t-de-complement-lca/

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 semaine #917 par Loys
Loys a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Minerve

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 3 jours #923 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Dans le Figaro du 7 décembre: "Malgré la réforme du collège, certains établissements proposent des options «hors contrat» aux parents moyennant finances."

www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/12...enir-des-langues.php

"Si la direction de l'enseignement catholique sous contrat, qui scolarise 18 % des élèves en France, soutient depuis le début la réforme du collège menée par Najat Vallaud-Belkacem, certains établissements privés maintiendront malgré tout une offre particulièrement riche en langues vivantes, latin, options, etc. [...]"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 2 jours #924 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Dans VousNousIls, un article du 3 décembre fait la même analyse que Sophie Coignard:
www.vousnousils.fr/2015/12/03/le-latin-f...579870#comment-69031
Tout ceci donne bien sûr raison à l'analyse que faisait Loys des études de la DEPP et de leur lecture par nombre de journalistes!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 10 mois #989 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 10 mois #1003 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Les langues anciennes en vedette dans le Journal LaCroix
A la une du journal LaCroix ce week-end: " Vive le latin et le grec!"
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 9 mois #1033 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Dans le Point: un article de Sophie Coignard sur la démission de Robert Delord du CNIRE (dont j'ignorais jusqu'à l'existence) et la publication de sa lettre de démission.
www.lepoint.fr/editos-du-point/sophie-co...016-2017945_2134.php

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 9 mois #1041 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
A lire: le numéro du Causeur du 3 mars, "Profs, ne lâchez rien!".
Cette parution arrive bien, juste au moment où Le Point et L'Humanité reprennent les chiffres des heures perdues en latin et en grec.

Si seulement tout cela pouvait déboucher sur une prise de conscience de la réalité du problème et une relance des signatures... La première pétition sur les langues anciennes en est presque à 48000 signatures, ce serait l'occasion d'envoyer une mise à jour et d'en reparler à la presse!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 9 mois - il y a 1 an 9 mois #1042 par Loys
Loys a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Si vous avez une capture d'écran ou mieux un scan !

Oui, il faudrait relancer les signatures. Pour la presse, elle reste dans l'ensemble désintéressée par cette question, quand elle ne croit pas aux déclarations officielles ou ne partage pas les préjugés des ennemis des langues anciennes.

On se souvient de la réaction incrédule des journalistes quand je les ai interrogés sur Twitter sur la disparition des options le 9 mars 2015...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 9 mois #1043 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Dans Le Causeur, un article en particulier : Le latin, la bourdivine surprise.
On y trouve aussi un portrait de Florence Robine qui rappelle, entre autres, le peu de cas qu'elle fait du latin ou des enseignants, une nouvelle intervention d'Alain Morvan, une interview de Philippe Meirieu.

Certes, beaucoup de journalistes sont sceptiques ou indifférents, se contentant de reprendre la communication officielle. Mais les quelques articles qui paraissent entretiennent la mobilisation, et si une pétition atteignait 75 000 signatures, il deviendrait difficilement tenable de fermer les yeux sur nos protestations.. Je suis lucide mais je veux y croire: autant pour septembre 2016, je crois qu'il est trop tard, autant il faut espérer des aménagements pour la rentrée 2017.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 9 mois #1044 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
(J'ai envoyé les articles scannés).
Quelques extraits du Causeur:
Dans « Ecole, jusqu’ici tout va mal » (Elisabeth Lévy) :
« C’est bien la même idéologie, bétassonne, uniformisatrice et faussement égalitaire, qui préside à la simplification de l’orthographe et à la destruction du collège, lentement mais sûrement transformé en centre d’animation socioculturel. Puisque le latin-grec, comme l’orthographe soignée, sont des marqueurs de distinction sociale, on les combattra l’un et l’autre. On pourrait au contraire rêver d’offrir à tous les élèves ces possibilités de distinction hautement méritocratiques. Mais comme l’écrit un ancien enseignant, la sottise bourdivine en milieu scolaire a pour effet que l’on « prend désormais les enfants de la classe ouvrière – et aujourd’hui des quartiers défavorisés – pour des incapables congénitaux ».

Dans « latin : la bourdivine surprise » (Régis Soubrouillard) :
« Najat croyait que les dés étaient jetés pour le latin et le grec, décrétés matières mortes. Mais alea non jacta est, les profs ont franchi le Rubicon ! »
L’article évoque notamment « Une politique progressive d’étranglement des moyens qui devrait se révéler redoutablement efficace pour décourager les élèves de suivre les cours de langues anciennes et introduire subrepticement de la concurrence entre les disciplines et les établissements. »
L’article évoque la vitalité des lettres anciennes envers et contre tout, la suppression du Capes de lettres classiques, les propos d’un certain Loys Bonod et de René Chiche, l’influence de Bourdieu.
Voici un autre passage qui fait du bien : « Dans les salles de classe, loin des lubies des pédagos, on n’a pas besoin d’étude pour connaître les vertus intrinsèques de l’apprentissage du latin ou de l’allemand ». Et d’évoquer ensuite les multiples formes que prennent le combat et la résistance des professeurs, la réaction de nos dirigeants, et l’importance du latin pour la France.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 9 mois #1046 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Un article évoquant le triste sort des Lettres classiques et des classes bilangues en province :
pampamag.com/peripheriques/paris-contre-...-jugee-inegalitaire/

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Citronnelle
  • Portrait de Citronnelle Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 1 an 8 mois #1049 par Citronnelle
Citronnelle a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Bonjour,

J'aimerais vous faire connaître mon blog dans lequel je lance un "Défi traduction et dessin" du Chant V de l'Odyssée pour redonner un peu de sourire aux troupes de lettres classiques éprouvées par la réforme ! Il s'agit d'un défi au rythme de 6 vers par semaine.
Auriez-vous la gentillesse, si le blog vous plaît, de le mettre en lien, ou en valeur d'une autre manière, sur votre site ?

lebogdunetraductricedanslherbe.eklablog....z-plus-bas-c28578404

Merci d'avance, et pardon si mon commentaire n'est pas forcément posté au meilleur endroit !

Citronnelle.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 8 mois #1065 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Un dossier dans l'Humanité (réservé aux abonnés) : " Maintenant, comment sauver les enseignements du grec et du latin ? " www.humanite.fr/maintenant-comment-sauve...c-et-du-latin-602598
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 8 mois #1074 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Dans le Figaro Histoire du 31 mars : Ce que nous devons à la Grèce (numéro spécial).
www.lefigaro.fr/histoire/2016/03/25/2600...evons-a-la-grece.php (présentation seulement).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 7 mois #1089 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Deux collègues de lettres, membres du Collectif Condorcet, dénoncent les dangers de la réforme :
rcf.fr/actualite/le-collectif-condorcet-...a-reforme-du-college

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 7 mois #1097 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Une interview de Robert Delord (Arrête ton char) sur Sud Radio, pour commenter la perte d'heures de latin et la réforme dans son ensemble.
www.sudradio.fr/Podcasts/Services-compri...ues-en-latin-et-grec

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 7 mois #1125 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Un point sur les signatures contre la réforme :
savoir.actualitte.com/article/analyses/1...a-reforme-du-college

Et un article de la Dépêche sur l'enseignement des Langues Anciennes dans le cadre de la réforme:
www.ladepeche.fr/article/2015/04/24/2093...t-grincer-dents.html

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 7 mois #1128 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Dans Familles chrétiennes, la prise de conscience de certains chefs d'établissement du privé, qui croyaient pouvoir contourner sans difficulté la réforme et découvrent que ce ne sera possible que sur leurs "fonds propres", donc en faisant payer les familles.
www.famillechretienne.fr/famille-educati...pris-au-piege-192799

Cette prise de conscience est raillée par Brighelli dans le Point: www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-pau...016-2035863_1886.php
Dans le Figaro du 1er mai : « Education nationale : des réformes qui fâchent » www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/05...rmes-qui-fachent.php

Tout le monde en effet n’est pas sensible au discours d’autosatisfaction des journées de « Refondation de l’Ecole » et certains posent clairement les problèmes, comme Nicole Ferroni sur France Inter le 4 mai, à écouter et réécouter : www.franceinter.fr/emission-le-billet-de...e-reforme-du-collage
Un reportage du Parisien TV sur l’accueil réservé aux participants à ces « journées » devant le Palais Brongniart : videos.leparisien.fr/video/huees-place-d...spip.php%3Farticle92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 7 mois #1129 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Suite :
Dans Figarovox du 2 mai : Assises de la refondation de l'école : le zéro pointé d'un prof, par Jean-Rémi Girard du SNALC
« Le latin, ce sera «pour tous les élèves», martèle-t-elle dans les médias. À se demander si elle l'a lue, sa réforme. »
www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/05/02/3...pointe-d-un-prof.php

Annie Genevard pour le Huffingtonpost le 3 mai :
www.huffingtonpost.fr/annie-genevard/ref...atino_b_9826794.html

Dans le Nouvel Obs, l’évocation des « "dégâts collatéraux" dans la mise en oeuvre de la réforme du collège » : tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160503...ce-qui-a-change.html

François Bayrou sur Radio Classique le 4 mai commence et conclut sur l'Education nationale:
www.politiquemedia.com/videos-23007.html

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 3 mois #1240 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Dans Le Point :
"La réforme du collège entre en vigueur après 18 mois d'empoignades"
www.lepoint.fr/societe/la-reforme-du-col...-2016-2064130_23.php
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 3 mois #1242 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Dans Le Point encore :
"Réforme du collège : les "EPI", le summum de l'absurde" par Louise Cuneo.
www.lepoint.fr/societe/reforme-du-colleg...-2016-2064369_23.php
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 3 mois #1245 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Dans Figarovox (30 août), par Jean-Rémi Girard (SNALC) : "Éducation nationale : le vrai bilan de Najat Vallaud-Belkacem"
Voir notamment le dernier paragraphe.
www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/08/30/3...vallaud-belkacem.php
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 3 mois #1246 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Dans Libération : "Ecole : le bilan des années Hollande" (un peu plus nuancé que d'habitude, cet article ne remet pourtant toujours pas en cause ce bilan).
www.liberation.fr/france/2016/08/31/ecol...il&utm_campaign=quot

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 3 mois #1248 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Parution d'un ouvrage collectif, Le Bon Air Latin, chez Fayard, reprenant le contenu d'une conférence de l'Association Le Latin dans les Littératures Européennes (ALLE) sur le thème : quel français voulons-nous?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 1 semaine #1268 par Minerve
Minerve a répondu au sujet : Pour compléter la revue de Web
Sur le site d'Arrête ton char, on peut trouver 18mn de vidéo d'émission de Pascal Charvet, Inspecteur Général de Lettres, s'exprimant sur la catastrophe que représente à ses yeux la Réforme du collège, notamment pour les langues anciennes.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.585 secondes
Propulsé par Kunena