19 mai 2016

 Un an après le décret de la réforme du collège, un anniversaire lugubre pour les langues anciennes : 99 candidats seraient admissibles pour 230 postes mis au concours (source SNES). D'ores et déjà 131 postes ne seront pas pourvu, soit au moins 57% des postes.

La ministre de l'Éducation nationale se voulait pourtant rassurante à la dernière rentrée :

...ne serait-ce que le nombre de recrutements que l’on fait de professeurs de langues anciennes, de lettres classiques pardon, eh bien vous verrez que c’est en augmentation par rapport à l’année dernière et par rapport bien sûr aux dernières années.

Par essence, les études de langues anciennes ne destinant guère qu'à l'enseignement, les lettres classiques sont aux avant-postes de la crise des vocations qui frappe l'École depuis  plus d'une décennie.

 * * *

A relire : notre analyse sur cette extinction programmée.



Portrait de Loys
Loys a répondu au sujet : #1228 il y a 9 mois 3 semaines
"Capes externe Lettres classiques : l'apocalypse #college2016 : 70,4% (162) des postes PERDUS (68 admis 230 postes)."