27 mars 2015

Sur "Fabula", Pierre Cuvelier : "La réforme du collège et l’avenir des langues anciennes"

La réforme du collège et l’avenir des langues anciennes

Par Pierre Cuvelier, mars 2015

 

Le projet de réforme du collège présenté le 11 mars 2015 par la Ministre de l’Éducation Nationale Najat Vallaud-Belkacem prévoit que « 'le latin ne sera plus une option proposée en plus des autres matières, mais l'un des nouveaux Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) », et ne spécifie aucun horaire ou programme portant sur l’enseignement des langues anciennes proprement dites.

Les enseignants de langues anciennes, mais aussi les enseignants en général et les syndicats, réagissent avec inquiétude. Une réponse de la Ministre lors des questions de l’Assemblée nationale au gouvernement le 24 mars a affirmé que : "les élèves bénéficieront exactement du même nombre d’heures pour pratiquer les langues anciennes", ce qui n'a pas entièrement levé le doute sur les heures dont les professeurs disposeront pour *enseigner* ces langues. Une nouvelle version du projet pour les EPI diffusé le 25 mars sur le site du syndicat SNALC indique que "Les élèves qui le souhaitent suivent, en complément de l’enseignement pratique interdisciplinaire de Langues et cultures de l’Antiquité, un enseignement de complément d’une heure hebdomadaire en langue ancienne en classe de 5e, de deux heures hebdomadaires en classe de 4e et en classe de 3e." Ce qui reste largement inférieur aux volumes horaires actuels, sans parler du recrutement qui ne sera pas nécessairement propice à l'augmentation ou même au maintien du nombre d'élèves étudiant ces langues.

Voici, sans prétention d’exhaustivité, quelques liens que j’ai pu rassembler vers des articles, des tribunes et des pétitions sur ce sujet.

 

Sur les sites des associations d’enseignants

- De nombreuses informations sur la réforme et articles sur le site de l'association Arrête ton char :

http://www.arretetonchar.fr

- Sur le site de la CNARELA (Coordination nationale des associations régionales des enseignants de langues anciennes) : plusieurs actualités en page d’accueil, dont une revue de presse.

http://www.cnarela.fr/

- Sur le site de l’APLAES (Association des professeurs de langues anciennes de l’enseignement supérieur) : « Réforme du collège et langues anciennes » (25 mars 2015) :

http://www.aplaes.org/node/981

- Sur le site de l’association SEL (Sauvegarde des enseignements littéraires) : « Projet de réforme du collège et pétition » (24 mars 2015) :

http://www.sel.asso.fr/actualite.php?id=30

- Le site de l'Association des professeurs d'Histoire et de Géographie relaie une déclaration de l'association des Professeurs de Lettres sur la réforme :

http://www.aphg.fr/Pour-l-enseignement-du-latin-et-du

 

Sur les sites des syndicats

- Sur le site du SNALC (Syndicat national des lycées et collèges) : « Collège : le monstrueux projet de réforme du Ministère… », publié le 17 mars 2015, puis modifié le 25 sur la base de la nouvelle version du projet publiée par le Ministère.

http://www.snalc.fr/national/article/1313/

- Sur le site du SNES/FSU (Syndicat national des enseignements de second degré) :

** « Réforme du collège : un grand bond vers le passé » (11 mars 2015) :

http://www.snes.edu/Reforme-du-college-28206.html

** « Enseignements Pratiques Interdisciplinaires : l’usine à gaz dernière génération ! » (22 mars 2015)

http://www.snes.edu/EPI-28259.html

- Sur le site du Syndicat national Force ouvrière des lycées et collèges : « Questions-réponses sur le projet de réforme du collège » (23 mars 2015) :

http://www.fo-snfolc.fr/Question-Reponse-sur-le-projet-de

 

Des sites et pages spécifiques sur la réforme

- Le site Avenirlatingrec.fr (apparemment lancé par les auteurs de la pétition de Change.org) regroupe pas mal d'informations sur la réforme et propose de rassembler des témoignages d'anciens élèves :

http://www.avenirlatingrec.fr/

- Sur Facebook, un groupe de discussion et d'action, "Défense et illustration des langues grecque et latine", a été créé il y a quelques jours et regroupe déjà environ 170 membres, souvent des enseignants de Lettres classiques :

https://www.facebook.com/groups/1618927378318721/

Si vous êtes sur Facebook, je vous invite à demander à rejoindre ce groupe, qui est un espace de discussion relativement pratique à utiliser conjointement avec les sites ci-dessus.

- Sur Twitter, un hastag #JeSuisLatiniste permet d'indexer les messages en rapport avec le sujet.

 

Sur des sites personnels

- Sur le blog « Antiquitas semper ! » tenu par Catherine Sorin, professeure de Lettres classiques :

** Le 19 mars : « Réactions à la suppression programmée du latin et du grec », article contenant une revue de presse écrite, deux liens vers des reportages diffusés sur France Culture et RTL et deux liens vers des réactions ayant pris la forme de vidéos sur Youtube.

http://antiquitas-semper.blogspot.fr/2015/03/reactions-la-suppression-programmee-du.html

** Le 25 mars : « Langues anciennes et réforme : analyse de l’exposé de la Ministre », après l’intervention de Najat Vallaud-Belkacem à l’Assemblée nationale le 24 :

http://antiquitas-semper.blogspot.fr/2015/03/langues-anciennes-et-reforme-analyse-de.html

- Sur Facebook, la page « Ancient geeks, fans d’Antiquité et d’ordinateur », qui relaie habituellement des liens humoristiques ou sérieux sur l’Antiquité à l’heure de l’informatique, relaie plusieurs images-argumentaires sur la réforme.

https://www.facebook.com/GeeksAnciens

 

Les pétitions pour soutenir le latin et le grec

- Une pétition lancée par deux professeurs de Lettres classiques sur Change.org, adressée à la Ministre, avec un argumentaire détaillé :

https://www.change.org/p/madame-la-ministre-de-l-%C3%A9ducation-nationale-de-l-enseignement-sup%C3%A9rieur-et-de-la-recherche-r%C3%A9forme-du-coll%C3%A8ge-non-%C3%A0-la-fin-des-langues-anciennes

(Un peu plus de 15700 signatures au moment où j’écris.)

- Une pétition sur Avaaz, co-signée par la CNARELA, l'APLAES, la SEL, l’APFLA-CPL (Association des Professeurs de Français et Langues Anciennes en Classes Préparatoires Littéraires), l’association Sauver les lettres et l’Association des professeurs de lettres (APL). Claire et concise, elle insiste sur le fait que ces enseignements doivent rester accessibles à tous les élèves.

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Madame_la_Ministre_Latin_et_grec_ancien_pour_tous_les_eleves_dans_tous_les_etablissements/?cdFDljb

Face à ce projet de réforme, ce n'est pas le moment de nous imaginer vaincus d'avance : agissons !

Pierre Cuvelier