16 avril 2015

Sur le blog "De Orbis terrae concordia" de Kevin Queral : "Racine et Shakespeare in love"

 

Racine et Shakespeare in love

Voici donc une énième réforme de l’enseignement secondaire1. Elle est cette fois-ci baptisée : Collège, mieux apprendre pour mieux réussir, l’école change avec vous. Fleurs de rhétorique cicéronienne, hauteur et dignité ministérielles.

 

Personne ne s’est véritablement ému de la réforme du statut des enseignants du secondaire, promulguée par décret le 23 Août 2014.

Personne n’a réellement protesté lors de la mise en place du socle commun des connaissances et des compétences, institué par la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’École du 23 Avril 2005.

Il n’y avait visiblement pas matière à débattre, alors même qu’on effondrait deux piliers de l’école française : la primauté de l’instruction disciplinaire et les fonctions scolaires et sociales des enseignants .

Il aura étrangement suffi que l’on fasse passer l’apprentissage des langues anciennes du statut d’options déprisées au statut «d’enseignement pratiques interdisciplinaires» pour que l’opinion s’émeuve. N’était-ce pas pourtant la suite attendue de la suppression définitive du concours de recrutement (CAPES) des professeurs de lettres classiques ?

On parle aujourd’hui naïvement en Une des journaux, mais assez justement toutefois, de disparition du grec et du latin dans nos collèges.

Très objectivement, au point où sont rendues les humanités, pourquoi tant d’émotion ?

 

Lire la suite : https://orbisterraeconcordia.wordpress.com/2015/04/16/racine-et-shakespeare-in-love/

Ou ici : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/racine-et-shakespeare-in-love-166188