4 février 2017

20170204 bayrou

A l'occasion de l'émission "On n'est pas couché", ces déclarations (à 45') de François Bayrou interrogé sur son livre Résolution française et sur la transmission ou l'action du ministère de l'Éducation, notamment la réforme du collège 2016 :

 Je pense que c'est une faute et même peut-être que c'est un crime. Et que ce soit la gauche, le parti de Jaurès, le parti de Blum, et même le parti de Voltaire et de Victor Hugo, que ce soit la gauche qui ait fait ça, c'est-à-dire supprimer les humanités classiques dans la formation des collégiens… je n'aurais jamais cru le vivre et je fais une allusion dans ce texte. Je vais éclairer cette allusion. Je dis : ça a été fait alors que ça n'a jamais été exposé aux Français. Autrement, l'issue de l'élection présidentielle aurait pu changer. Parce que moi, je n'aurais jamais voté François Hollande si j'avais su que le plan ou la connaissance de son action, c'était de supprimer ce qu'il y avait à mes yeux de plus émancipateur dans l'éducation.