4 mai 2016

Lapsus dans "Libération" : "Réforme du collège: la ministre monte à nouveau au créneau" (extrait) ?

 

La ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem, est à nouveau montée au créneau mercredi pour défendre la réforme controversée du collège, prévue pour la rentrée 2016.

Najat Vallaud-Belkacem a rappelé que la réforme ne se résumait pas à la suppression de classes bilangues ou des options latin-grec.

«Partant du constat que le collège tel qu’il fonctionnait actuellement était un échec pour au moins un élève sur quatre (...) et que la responsabilité des pouvoirs publics est faire réussir aussi ceux qui sont en échec, le collège a été repensé», a déclaré la ministre sur France Inter.

Si la suppression des options latin-grec (remplacées par des enseignements de complément des langues anciennes) et de certaines classes bilangues a occupé le terrain médiatique, «la vraie nouveauté structurelle» de cette réforme est l’autonomie accordée aux collège pour 20% de leur temps «afin de s’adapter aux besoins de leurs élèves», a-t-elle ajouté.