10 juin 2015

Le ministère a présenté la circulaire d'application de la réforme.

Extraits :

Le conseil d’enseignement

Le conseil d’enseignement, qui réunit les professeurs d’une même discipline, réfléchit à la mise en œuvre du programme de cycle, aux besoins de mise en œuvre de l’accompagnement personnalisé dans la discipline et à l’inscription de la discipline dans les huit thématiques des enseignements pratiques interdisciplinaires.

Le conseil pédagogique

Le conseil pédagogique, présidé par le chef d’établissement, réunit au moins un professeur principal de chaque niveau d’enseignement et un professeur par champ disciplinaire. Il favorise la concertation entre les différentes disciplines et les différentes équipes de classe, et participe à la construction du volet pédagogique du projet d’établissement. [...]

Le conseil d’administration

Le conseil d’administration, qui réunit les représentants des personnels, les représentants des usagers (parents d’élèves et élèves) et les représentants de l’administration et des collectivités territoriales, arrête l’organisation des enseignements – enseignements communs, enseignements complémentaires (accompagnement personnalisé et enseignements pratiques interdisciplinaires), et enseignements de complément – et la répartition des moyens horaires. [...] Le conseil d’administration répartit la dotation horaire supplémentaire mise à la disposition des établissements entre les moyens nécessaires à la constitution de groupes à effectifs réduits, aux interventions conjointes de plusieurs enseignants et aux enseignements de complément. [...] Le volume de la dotation horaire supplémentaire pour l’établissement est calculé sur la base de deux heures quarante-cinq minutes par semaine et par division pour la rentrée scolaire 2016, puis sur la base de trois heures par semaine et par division à compter de la rentrée scolaire 2017. Il est, dans l’organisation actuelle du collège, de deux heures pour quatre divisions. Un collège de 20 divisions pourra ainsi utiliser une enveloppe de 55 heures à la rentrée 2016 et 60 heures à partir de la rentrée 2017, contre 10 heures aujourd’hui, ce qui équivaut à une multiplication par six de la dotation horaire heures professeurs.

Les établissements qui proposent aujourd’hui les options latin, grec et langues régionales disposeront donc des moyens nécessaires à la mise en œuvre dans les meilleures conditions des enseignements de complément en latin, grec et langues régionales.

Les groupes à effectifs réduits ont vocation à être constitués en priorité pour les sciences expérimentales, la technologie, les langues vivantes étrangères, les langues régionales et l’enseignement moral et civique.

L’organisation des enseignements dans chaque établissement doit reposer sur les équipes et les compétences en place et sur les projets en cours.

 

2. Les enseignements pratiques interdisciplinaires et les enseignements de complément

Les enseignements pratiques interdisciplinaires concernent les élèves du cycle 4. Ils permettent de construire et d’approfondir des connaissances et des compétences par une démarche de projet conduisant à une réalisation concrète, individuelle ou collective [...] Toutes les disciplines d’enseignement contribuent aux enseignements pratiques interdisciplinaires.[...] Le programme d’enseignement du cycle 4 fixe le cadre des contenus enseignés pour chacune de ces thématiques. [...]

Les enseignements pratiques interdisciplinaires peuvent être de durée variable (trimestrielle, semestrielle, annuelle), sur un horaire hebdomadaire de 1 à 3 heures. Un établissement peut combiner des enseignements pratiques interdisciplinaires de durées différentes. [...] Les organisations trimestrielles ou semestrielles sont à privilégier. [...]

Une thématique interdisciplinaire peut être suivie par un élève chaque année du cycle 4.

Un élève peut ainsi suivre l’enseignement pratique interdisciplinaire « Langues et cultures de l’Antiquité » en cinquième, quatrième et troisième. Il peut en outre suivre, de la cinquième à la troisième, l’enseignement de complément de latin et, en troisième, l’enseignement de complément de grec. Les langues et cultures de l’Antiquité jouent un rôle important dans l’acquisition de la culture commune et la construction de la citoyenneté, pour leur dimension linguistique comme pour l’apprentissage de l’histoire des civilisations. Les enseignements de complément de latin et de grec sont pris en charge par les professeurs de lettres classiques, qui ont en outre vocation à être mobilisés pour la prise en charge de l’enseignement pratique interdisciplinaire « Langues et cultures de l’Antiquité ».

 



Portrait de Loys
Loys a répondu au sujet : #645 il y a 2 ans 5 mois

Le conseil d’enseignement

Le conseil d’enseignement, qui réunit les professeurs d’une même discipline, réfléchit à la mise en œuvre du programme de cycle, aux besoins de mise en œuvre de l’accompagnement personnalisé dans la discipline et à l’inscription de la discipline dans les huit thématiques des enseignements pratiques interdisciplinaires.

Problème : le latin et le grec ancien ne sont plus considérés comme des "disciplines" et n'ont aucun programme à mettre en œuvre dans les EPI. Rappelons également que faire du latin ou du grec ancien dans un EPI, c'est retrancher à une discipline du tronc commun.

Le conseil pédagogique

Le conseil pédagogique, présidé par le chef d’établissement, réunit au moins un professeur principal de chaque niveau d’enseignement et un professeur par champ disciplinaire. Il favorise la concertation entre les différentes disciplines et les différentes équipes de classe, et participe à la construction du volet pédagogique du projet d’établissement. [...]

Idem.

Le conseil d’administration

Le conseil d’administration, qui réunit les représentants des personnels, les représentants des usagers (parents d’élèves et élèves) et les représentants de l’administration et des collectivités territoriales, arrête l’organisation des enseignements – enseignements communs, enseignements complémentaires (accompagnement personnalisé et enseignements pratiques interdisciplinaires), et enseignements de complément – et la répartition des moyens horaires. [...]

Voilà qui est donc clair : l'offre en latin ou en grec ancien n'est plus liée à la demande des élèves, mais aux choix du conseil d'administration..

En admettant que l'EPI LCA soit proposé, est-il choisi par l'élève ? De fait, son choix conditionne la possibilité de suivre l'enseignement de complément. Rien à ce sujet dans la circulaire.

Le conseil d’administration répartit la dotation horaire supplémentaire mise à la disposition des établissements entre les moyens nécessaires à la constitution de groupes à effectifs réduits, aux interventions conjointes de plusieurs enseignants et aux enseignements de complément. [...]

Choisir un enseignement de complément, c'est donc supprimer des demi-groupes (et non des "groupes à effectifs réduits").

Le volume de la dotation horaire supplémentaire pour l’établissement est calculé sur la base de deux heures quarante-cinq minutes par semaine et par division pour la rentrée scolaire 2016, puis sur la base de trois heures par semaine et par division à compter de la rentrée scolaire 2017. Il est, dans l’organisation actuelle du collège, de deux heures pour quatre divisions. Un collège de 20 divisions pourra ainsi utiliser une enveloppe de 55 heures à la rentrée 2016 et 60 heures à partir de la rentrée 2017, contre 10 heures aujourd’hui, ce qui équivaut à une multiplication par six de la dotation horaire heures professeurs.

En omettant d'indiquer les heures supprimées dans les sections de langues et les options. Ajoutons que l'horaire global des élèves diminue lui-même.

Les établissements qui proposent aujourd’hui les options latin, grec et langues régionales disposeront donc des moyens nécessaires à la mise en œuvre dans les meilleures conditions des enseignements de complément en latin, grec et langues régionales.

"Dans les meilleures conditions", c'est le mot !

Les groupes à effectifs réduits ont vocation à être constitués en priorité pour les sciences expérimentales, la technologie, les langues vivantes étrangères, les langues régionales et l’enseignement moral et civique.

2,5 heures de dédoublement pour quatre ou cinq disciplines donc (si l'on oublie le latin). Il va falloir faire de choix. On notera que l'accompagnement personnalisé n'est pas prioritaire pour les demi-groupes...

L’organisation des enseignements dans chaque établissement doit reposer sur les équipes et les compétences en place et sur les projets en cours.

Phrase sibylline mais que l'on peut comprendre ainsi : pas de professeur de latin, pas de latin.

2. Les enseignements pratiques interdisciplinaires et les enseignements de complément

Les enseignements pratiques interdisciplinaires concernent les élèves du cycle 4. Ils permettent de construire et d’approfondir des connaissances et des compétences par une démarche de projet conduisant à une réalisation concrète, individuelle ou collective [...] Toutes les disciplines d’enseignement contribuent aux enseignements pratiques interdisciplinaires.[...] Le programme d’enseignement du cycle 4 fixe le cadre des contenus enseignés pour chacune de ces thématiques. [...]

Pas de programme prévu en latin et en grec ancien... Et le programme d'histoire du cycle 4 ne couvre pas l'antiquité.

Un élève peut ainsi suivre l’enseignement pratique interdisciplinaire « Langues et cultures de l’Antiquité » en cinquième, quatrième et troisième. Il peut en outre suivre, de la cinquième à la troisième, l’enseignement de complément de latin et, en troisième, l’enseignement de complément de grec.

Et comment fait-on avec ceux qui veulent suivre cet EPI ponctuellement, en 4e par exemple ? Aucune progression n'est possible.

Les langues et cultures de l’Antiquité jouent un rôle important dans l’acquisition de la culture commune et la construction de la citoyenneté, pour leur dimension linguistique comme pour l’apprentissage de l’histoire des civilisations.

D'où leur disparition programmée...

Les enseignements de complément de latin et de grec sont pris en charge par les professeurs de lettres classiques, qui ont en outre vocation à être mobilisés pour la prise en charge de l’enseignement pratique interdisciplinaire « Langues et cultures de l’Antiquité ».

Pour peu que le poste soit pourvu dans l'établissement...