2 avril 2014

"Le Point" (abonnés) : "Latin-grec à l'école, la guerre est déclarée"

Latin-grec à l'école, la guerre est déclarée

VIDÉO. Face à la menace qui pèse sur l'enseignement du grec et du latin au collège, Michel Zink, Florence Dupont et le collectif AnTEcarts réagissent.

Par

Sans le latin, la messe nous emmerde, chantait Brassens. Il avait bien raison, mais il était en dessous de la réalité, ce bon vieux Georges. Car sans le latin, sans le grec, sans ce qu'on appelle joliment les humanités, c'est bien davantage que la messe, c'est l'école qui va devenir lénifiante ! Et encore plus inégalitaire... Car l'école de la République pouvait jusqu'ici s'en enorgueillir : dès le collège, chaque élève, qu'il soit riche ou pauvre, de parents nés à Brive ou à Casablanca, pouvait, grâce aux langues anciennes, apprendre la rigueur, l'art d'argumenter, de s'exprimer, en entran...