26 décembre 2018

Dans "Le Point" (abonnés) : "Littérature : que deviendrions-nous sans le latin ?" par Christophe Ono-dit-Biot.

Le philologue Maurizio Bettini livre un véritable plaidoyer pour cette langue dite morte. Parce que nous ne pouvons vivre sans mémoire.