19 juin 2017

Dans "Le Monde" : "Classes bilangues, latin et grec : ce que prévoit l’arrêté modifiant la réforme du collège".

Extrait :

« En aucun cas un retour du latin »

Si le texte n’évoque pas explicitement le retour des classes européennes, il autorise l’organisation d’un « enseignement de langues et cultures européennes » à partir de la 5e (deux heures par semaine maximum). Enfin, il permet aux collèges de renforcer leurs options latin et grec : l’horaire maximal reste fixé à une heure en 5e, mais passe à trois heures en 4e et 3e (contre deux heures aujourd’hui). Une solution qui ne satisfait pas les associations de latinistes : « Il ne s’agit en aucun cas d’un retour du latin, déplore Robert Delors, président de l’association Arrête ton char. Les chefs d’établissement ont toute latitude pour proposer moins d’heures, voire ne pas du tout proposer l’option. »

En outre, ces options ne sont pas financées par des moyens supplémentaires ; elles sont nécessairement mises en place dans le cadre de la marge d’autonomie des établissements. L’arrêté précise que ce volant d’heures (trois heures par semaine et par classe) doit d’abord servir à « favoriser le travail en groupes à effectifs réduits et les interventions conjointes de plusieurs enseignants ». Dans un second temps, il « peut être utilisé pour proposer un ou plusieurs enseignements facultatifs ».



Portrait de Loys
Loys a répondu au sujet : #1726 il y a 2 mois 1 semaine
Mais pour Philippe Watrelot du 3/09/17 : philippe-watrelot.blogspot.fr/2017/09/les-mots-de-blanquer.html

Quand on regarde dans le détail quelques unes des mesures prises au cours des derniers mois, on s’aperçoit qu’il faut mettre un peu de nuances. Si on a mis un frein à la réforme du Collège avec le « retour » des classes bilangues (qui n’avaient jamais disparu) et du latin/grec, le coeur de la réforme c’est-à-dire la pédagogie de projets interdisciplinaires, l’accompagnement et le volant d’autonomie des moyens, tout cela demeure. De même, on peut considérer que « devoirs faits » ressemble à des mesures proposées à gauche.