9 juin 2016

Dans "La Voix du Nord" : "Dunkerquois: avec la réforme du collège, les syndicats alertent sur la fuite des élèves vers le privé"

 

 

Extrait :

Autre axe de la réforme, la suppression du latin en tant qu’option, même si, selon le ministère, des mesures complémentaires sont mises en place favorisant « le latin pour tous », ce qui ne convainc absolument pas les professeurs de lettres classiques concernés. « On nous vend les EPI, enseignements pratiques interdisciplinaires, ou l’accompagnement personnalisé, mais il n’y a pas d’heures dédiées pour cela, tonne Laurie Rohart, déléguée SNES. C’est de l’enfumage médiatique ! »

Pour le SNES, se profile « une éducation inégalitaire. Les parents qui souhaitent que leurs enfants aient accès à ces enseignements (latin, sections euro) se tourneront vers le privé, qui, sur fonds propre, pourra les proposer, sous d’autres appellations. Les enfants des milieux les plus modestes n’auront droit qu’au minimum. » Le syndicat a déjà constaté : « Des parents de tout-petits pensent déjà à inscrire leurs enfants dans le privé en primaire pour anticiper l’entrée au collège où ils seront prioritaires