18 mai 2016

Dans "Le Figaro Vox" cette tribune du collectif Condorcet : "Un an après la réforme du collège : la fronde de la FCPE".

Extrait :

Felix diem sans anathèmes, madame la Ministre!

L'anniversaire du décret portant réforme du collège méritait au moins ça!

Pour fêter son discret passage en force le 20 mai dernier, les parents d'élèves y sont allés du vote d'une motion de défiance aux allures de potion de censure contre la «réforme Belkacem» au congrès de la FCPE. Tout s'est joué non pas au forum des vieux centurions en colère, mais bien au sein de la plus grande fédération de parents d'élèves, traditionnellement marquée à gauche.

Point d'orgue d'une mobilisation qui fête aujourd'hui son premier anniversaire, le double camouflet adressé à la réforme et à ses thuriféraires marque un tournant dans le combat des amoureux de la République et de son école.

Depuis un an, le Collectif Condorcet lutte aux côtés des professeurs, des syndicats et des parents d'élèves contre une réforme du collège annoncée sans véritable concertation préalable, et bientôt mise en œuvre sans moyens, ni cap.

Derrière sa façade égalitaire, et même égalitariste, le redéploiement des classes bilangues «de continuité» ainsi que la «démocratisation» des langues anciennes cache en fait une véritable entreprise de destruction. Ouvrez une classe d'allemand à Paris, vous en fermerez une en Normandie. Vous n'êtes pas contents? Qu'à cela ne tienne: dans la plupart des collèges, vous ne pourrez pas non plus faire de latin!