25 janvier 2016

Dans "Le Monde" : "Pourquoi les enseignants font grève"

Extrait :

Les langues anciennes. A compter de la rentrée prochaine, le latin et le grec ne seront plus une option à part entière. Ils seront enseignés via l’EPI « langues et cultures de l’Antiquité ». Les collèges pourront également proposer un « enseignement de complément » latin – sorte d’option allégée qui sera enseignée à raison d’une heure en 5e et deux heures en 4e et 3e (contre aujourd’hui deux heures en 5e, trois heures en 4e et 3e).

Syndicats et associations professionnelles continuent de dénoncer une « relégation » des langues anciennes. Notamment parce que l’enseignement de complément latin n’est pas inscrit dans la grille horaire et n’a pas de financement spécifique. Pour le mettre en place, les collèges qui le souhaitent devront « prendre » des heures sur leur marge d’autonomie. Le latin et le grec se retrouveraient ainsi « mis en concurrence » avec d’autres disciplines.