21 mai 2015

Dans "Challenges" Philippe Meirieu : "Oui à la réforme du collège"

Extraits :

Que pensez-vous de la réforme du collège prévue par Najat Vallaud-Belkacem ?

Elle va dans le bon sens et elle a le grand mérite de réallouer des moyens en faveur des élèves les plus pauvres. Aujourd’hui, les classes bilangues et les heures de latin profitent aux meilleurs élèves, souvent issus des milieux favorisés. Les supprimer ou les réduire pour augmenter les heures d’accompagnement personnalisé, qui diminue l’échec scolaire d’élèves souvent issus des familles défavorisées, est une mesure de justice sociale.

[...]

Comment expliquez-vous l’engagement de tant d’intellectuels contre cette réforme?

En s’attaquant au latin, la ministre était sûre de s’attirer les foudres de l’intelligentsia parisienne... Mais la plupart de ces intellectuels n’ont aucune idée de la réalité des salles de classe actuelles. Ce qui me choque c’est qu’au nom de la République ils défendent un enseignement élitiste réservé à quelques privilégiés.

 

Réponse de Ph. Meirieu à nos interrogations :



Portrait de Loys
Loys a répondu au sujet : #850 il y a 1 an 11 mois
Philippe Meirieu ne parle évidemment pas de l'intérêt éventuel de l'enseignement des langues anciennes ni n'envisage la possibilité de leur démocratisation, argument qui est pourtant celui de la ministre.

Il semble également méconnaître la sociologie des élèves latinistes et l'intérêt du latin pour les enfants issus de milieu défavorisé.

Les supprimer ou les réduire pour augmenter les heures d’accompagnement personnalisé, qui diminue l’échec scolaire d’élèves souvent issus des familles défavorisées, est une mesure de justice sociale.

Une seule heure d'accompagnement personnalisé sera proposée au cycle 4 et elle sera prise... sur les cours.