7 septembre 2015

Dans "VousNousIls" : "Latin et grec : le rectorat de Paris ne veut « aucune diminution de l’offre » dans les collèges"

latin

Latin et grec : le rectorat de Paris ne veut « aucune diminution de l’offre » dans les collèges

Le recteur de Paris François Weil a indiqué aux principaux de collège qu'il ne souhaitait "aucune diminution" de l'offre en latin et grec dans les établissements de l'académie.

L’enseignement du latin et du grec devrait être préservé dans les collèges de l’académie de Paris. Son recteur, François Weil, a en effet indiqué aux chefs d’établissement de l’académie qu’il souhaitait qu’il n’y ait « aucune diminution » de l’offre de latin et de grec dans les collèges. Cette offre « correspond à une demande des familles » a affirmé le recteur à l’AEF mercredi.

Le latin est actuellement enseigné dans la totalité des 112 collèges parisiens, et le grec dans 85 d’entre eux.

Cette annonce intervient alors que les professeurs de langues s’inquiètent toujours de la disparition de l’enseignement du latin et du grec suite à la réforme du collège 2016. En août, « les Immortels », un collectif de défense des langues anciennes, a même lancé un calendrier parodique où des enseignants de lettres se mettent en scène à la manière des Dieux de l’Olympe. Ils espèrent ainsi dénoncer la suppression des cours de latin et grec en tant qu’option, remplacés dans la réforme par un enseignement pratique interdisciplinaire (EPI) « Langues et cultures de l’Antiquité ».

S’il veut préserver l’offre de latin et de grec dans les établissements de l’académie, le recteur François Weil se dit également « persuadé que la mise en place de l’EPI ‘Langues et cultures de l’antiquité’ va permettre d’attirer de nouveaux élèves ».