18 mars 2015

Pascal Praud (RTL) : "Vive le latin !"

 

"Une vie sans latin, de facto, c'est grosso modo déjà le cas. Carpe diem sans déclinaison ad vitam æternam", lance Pascal Praud. "Une école sans latin, a contrario, c'est impossible. A minima, ce n'est pas assez", poursuit-il.

"Le latin renvoyé ad patres. Amor fati, cher Yves Calvi ! Une vie sans latin, dixit madame le ministre. Vade retro satana...", lâche le journaliste. "Mais je m'égare. Pas d'attaque ad nominem !", tempère-t-il.

"Dura lex sed lex ! Une décision ex abrupto, hic et nunc. In memoriam Virgile, Ovide, Horace, ô désespoir ! O tempora, o mores ! Annus horribilis !", clame-t-il encore. "Les latinistes sont persona non grata. Que dirais-je ici ? Intra muros, je dirais in extremis, ipso facto, ite missa est", affirme Pascal Praud.

"J'espérais un lapsus linguae ou un quiproquo. Sic transit gloria mundi ! Quo vadis, mon fils hélas ! Vox populi, vox Dei !", lance-t-il encore.

"Le latin est post mortem. Quel pays de merdum ! Heureusement, habemus Zlatan !", conclut Pascal Praud.