5 mai 2015

Dans "Les Echos" éditorial de Jean-Francis Pécresse : "La mauvaise éducation"

Extrait :

De l'universitaire Pascal Bruckner à l'académicien Pierre Nora, de l'écrivain Régis Debray aux linguistes Claude Hagège et Alain Bentolila, du philosophe Luc Ferry à l'universitaire Xavier Darcos, tous deux prédécesseurs de Najat Vallaud-Belkacem rue de Grenelle, c'est donc un collège entier de « pseudo-intellectuels » qui se dresse, depuis quelques jours, contre ce projet en manque d'avocat… Un projet de mauvaise éducation qui consiste à noyer l'apprentissage du latin et du grec au sein de « pseudo »-enseignements interdisciplinaires où ces langues anciennes, fondements de notre civilisation, seront réduites à des folklores de bande dessinée.