1er mai 2015

La réforme fait même réagir au Québec.

Christian Rioux dans "Le Devoir" : "L'école Nutella"

Extrait :

Comment pourrait-il en être autrement dans un monde qui souffre de jeunisme et où la culture humaniste est ridiculisée. On savait le Québec et son système scolaire déjà largement gangrenés par cette maladie. Voici que la France, qui, grâce à l’excellente formation de ses professeurs, avait maintenu un bon niveau, est aujourd’hui menacée.

 

La ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, s’est en effet convertie à l’idéologie de l’« école de la réussite ». Une expression creuse qui laisse penser que l’école peut être un petit paradis où chacun réussit sans effort. Parmi ses projets, elle veut réduire l’importance des langues anciennes comme le latin et le grec qui, bien que déjà optionnelles, sont encore enseignées dans toutes les écoles secondaires. Celles-ci seront noyées dans la bouillabaisse d’un « enseignement interdisciplinaire ».