Imprimer

17 avril 2015

"Le Figaro" à propos d'une interview sur "LCP" : "Aurélie Filippetti s'élève contre la réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem"

Extrait :

Comme le président du MoDem, Aurélie Filippetti, s'inquiète de la fin des options de latin et de grec. «Je suis vraiment très inquiète que le latin et le grec disparaissent nommément puisque c'est transformé en «langues et cultures de l'Antiquité». Le latin et le grec c'est notre patrimoine commun», plaide-t-elle, précisant avoir «posé des questions écrites» à Najat Vallaud-Belkacem. «J'ai eu pour l'instant une réponse type envoyée à tout le monde mais je pense que ce débat n'est pas terminé car beaucoup de gens sont attachés au latin et au grec».

[...]

Dans la droite ligne de ses positions à la gauche du PS, Aurélie Filippetti ne porte pas Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, dans son cœur. «Il y a eu la droite décomplexée maintenant il y a la gauche décomplexée», ironise-t-elle. «Quand on dit qu'un projet pour les jeunes français ça doit être de devenir millionnaire, je ne crois pas. Moi je préfère que les jeunes français découvrent Homère et Goethe puisqu'on parlait tout à l'heure du grec et de l'allemand», insiste la députée.