Imprimer

10 avril 2015

"RTL" : "Réforme du collège : faut-il supprimer les langues anciennes de l'enseignement ?"

Faut-il supprimer les langues anciennes de l'enseignement ?

REPLAY - François Martin, vice-président de la Coordination nationale des associations régionales des enseignants de langues anciennes, et Alain Bentolila, linguiste, ont commenté la réforme du collège qui prévoit la disparition du latin et du grec de l'enseignement.

Plusieurs associations de professeurs de langues anciennes et de lettres sont vent debout contre le projet de réforme du collège présenté par la ministre de l’Éducation nationale pour la rentrée 2016. Les professeurs craignent en effet la fin de leur enseignement.

Actuellement, le latin peut être choisi en option au même titre que le grec. Cependant, la dernière mouture de la réforme prévoit un enseignement pratique interdisciplinaire élaboré par chaque directeur d'établissement et une réduction du nombre d'heures consacrées aux langues mortes. Mais les profs doivent-ils craindre une probable disparition de leur discipline ?

François Martin, vice-président de la Coordination nationale des associations régionales des enseignants de langues anciennes, estime qu'actuellement les professeurs doivent vraiment s'inquiéter quant au maintien de leur discipline dans les emplois du temps des élèves.



Portrait de seners
seners a répondu au sujet : #539 il y a 3 ans 2 mois
çà c'est à rien s'est de la perte de temps pour autre chose
Portrait de Loys
Loys a répondu au sujet : #540 il y a 3 ans 2 mois
Surtout pour l'orthographe !