31 mars 2016

Compte rendu de la rencontre du 31 mars 2016 avec l'association "Antiquité, territoire des Ecarts" (@AnTEcarts), reçue seule au ministère.

https://www.facebook.com/AnTEcarts

10 avril 2016

Dans "Le Figaro" (abonnés), un sondage Ifop pour la Confédération nationale des associations familiales catholiques indique que :

- 59% des sondés n'approuvent pas la diminution du latin et du grec ancien

- 30% des sondés pensent que le collège ne forme pas suffisamment les élèves en langues anciennes.

10 avril 2016

Dans "Le Point", Jean-Paul Brighelli présente cette lettre d'un professeur de lettres classiques à la ministre de l'Éducation nationale :

13 mars 2016

Capture

Pourquoi ce billet ? En 2015 l'enseignement des langues anciennes subissait le coup le plus terrible depuis sa transformation en option : il devait tout simplement être englouti dans d'autres disciplines, sans plus d'horaire ni de programme, bref disparaître.

Certains, parce qu'ils en étaient en partie responsables (il ne fait aucun doute que les langues "anciennes" - par définition - ne peuvent que s'opposer au "progrès" scolaire), se sont alors activés pour applaudir cette disparition, avec parfois une tartufferie ou une obscénité sidérantes.

1er mars 2016

Dans "L'Humanité", entretien avec Magali Espinasse, coresponsable du groupe Lettres Snes-FSU, réalisé par
 Sylvie Ducatteau (pour les abonnés): "Ni le latin ni le grec n’ont vraiment leur place dans la réforme"

20 février 2016

Avec la mort de Umbert Eco le 19 février 2016, rediffusion de l'émission "Le temps des écrivains" de Christophe Ono-dit-Biot de mai 2015 : "Lire est un moyen de prolonger sa propre vie"

10 février 2016

Le site "Arrête ton char" lance l'opération "Perséphone".

9 février 2016

Tribune de Blanche Lochmann, présidente de la société des agrégés, dans "Le Figaro" (abonnés) : "Sans le latin..."

4 février 2016

Michel Lussault, président du CSP, défend la réforme de l'orthographe avec des coupables tout trouvés dans le "Journal du dimanche" : "C'est un mensonge éhonté de dire qu'il existe une réforme imposée de l'orthographe pour 2016".

3 février 2016

Dans les débats de "La Croix", publication de courriers de lecteurs : "Latin-grec"

23 janvier 2016

Sur "France Culture", dans "La Suite dans les idées" : "A en perdre son latin-grec" avec Pierre Judet de la Combe.

21 janvier 2015

Gwenola Cloâtre, professeur de lettres classiques "toujours à la recherche d'innovations, d'expériementations pédagogiques", apporte son soutien à la réforme du collège sur le plateau de DigiWave, lors de DCDP2 (Des Cubes et Des Pioches).

20160121 minecraft

20 janvier 2016

Dans "Famille chrétienne" un débat entre Olivier Noblecourt, directeur adjoint du cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, et François-Xavier Bellamy, professeur de philosophie : "Bellamy – Noblecourt : 2 visions du collège opposées"

6 janvier 2016

Dans "Causeur" Antoine Desjardins (Sauver les lettres) : "Le latin, discipline de l’esprit"

4 janvier 2016

Publiés sur le site de l'académie de Montpellier, et proposés par le Labo L, ces propositions d'EPI LCA. On cherchera en vain la trace des LANGUES anciennes dans ces projets.

24 décembre 2015

thermomix

La mode est au « tout en un » : les émissions culinaires, particulièrement vivaces dans les médias ont popularisé les usages de merveilleux robots, capables de tout faire, hacher, touiller, monter en neige, pétrir, cuire, et autres merveilleux usages[1].

20 décembre 2015

Dans "Ouest France" la critique d'un essai de Pierre Judet de la Combe : L'avenir des anciens.

18 décembre 2015

"Le Monde" (abonnés) : "Latin et grec : des programmes pour rassurer".

Les programmes, en retard de deux mois, ne sont toujours pas disponibles sur le site du CSP.

13 décembre 2015

Une lettre ouverte du Syndicat des Inspecteurs d'Académie (SIA) à Najat Belkacem.

9 décembre 2015

20151209 charvet

Pascal Charvet (inspecteur général honoraire de l'Education nationale) dans la "Revue de l'éducation" (décembre 2015-janvier 2016) : "Oui à la pédagogie de projet, non à la réforme du collège".

7 décembre 2015

Goya

De l'application concrète de la réforme

La mise en œuvre de la réforme du collège 2016 témoigne, par sa confusion généralisée, du caractère improvisé autant que l’abandon du caractère national des enseignements. S’agissant des langues anciennes, les directions sont à ce point contradictoires qu’il est évident que la réforme n’a aucun sens.

Puisqu’on ne lit rien dans la presse sur l’application très concrète de cette réforme censée « démocratiser » les langues anciennes, à nous de proposer une première synthèse en cette fin d’année 2015 : celle-ci est édifiante.