21 janvier 2015

Gwenola Cloâtre, professeur de lettres classiques "toujours à la recherche d'innovations, d'expériementations pédagogiques", apporte son soutien à la réforme du collège sur le plateau de DigiWave, lors de DCDP2 (Des Cubes et Des Pioches).

20160121 minecraft

La vidéo : https://youtu.be/E_eb5xHJSro

Le professeur n'indique pas combien de temps est consacré au jeu vidéo en classe mais évoque évoque depuis cet année un effet Minecraft au collège Jeann-d'Arc de Fougères : l'afflux de nouveaux latinistes:

...des garçons plutôt dynamiques, qui en classe sont assez turbulents. Voilà donc je change complètement l'image, la caricature du latiniste.

Interrogée sur la réforme du collège, Gwenola Cloâtre apporte son soutien à la réforme du collège 2016 avec cette image :

Enseigner le latin aujourd'hui, si on veut que cette langue ancienne vive encore parce qu'on en a besoin, et bien il faut être comme le dieu Janus. Il faut regarder le passé, l'antiquité mais il faut aussi regarder l'avenir, toutes les nouvelles technologies et faire de la pédagogie de projet. Dans cette réforme, j'ai trouvé un cadre pour mes projets.

On se demande bien quel "cadre" puisque ce professeur avait déjà la possibilité de mener ce "projet", avec un horaire non mutilé et non précarisé.

À l'inverse de cette collègue, on peut considérer que c'est la réforme du collège 2016 (qui, rappelons-le, entendait au départ supprimer totalement les options) est l'aboutissement logique d'une certaine pédagogie de projet (ludique) dans l'École et dans l'enseignement des langues anciennes. Le latin ou le grec devaient se dissoudre uniquement dans les enseignements pratiques interdisciplinaires, dont nous avons ici un bon exemple.