25 septembre 2015

"Le Parisien" : "Nanterre : L’enseignante en grève de la faim contre la réforme des collèges"

La Garenne-Colombes, le 25 septembre. Clara, professeure de latin, est en grève de la faim depuis six jours pour protester contre la réforme des collèges.

 

Nanterre : L’enseignante en grève de la faim contre la réforme des collèges

Ariane Riou | 25 Sept. 2015, 20h20 | MAJ : 25 Sept. 2015, 20h20

Elle a choisi une «action coup-de-poing». Clara Forest, enseignante de latin au collège Evariste Galois de Nanterre, est en grève de la faim depuis six jours pour protester contre la réforme des collèges prévue pour la rentrée 2016. «Vendredi dernier, j’ai consulté les programmes pour la rentrée prochaine.

 

 

Il n’y avait pratiquement plus de place accordée aux langues anciennes», raconte cette enseignante de 31 ans qui exerce depuis huit ans. Je suis l’actualité de la réforme des collèges depuis des semaines. J’ai participé aux grèves depuis la rentrée. Mais, là, je voulais frapper un coup fort pour marquer les esprits.»

Ce lundi, le week-end passé, cette habitante de la Garenne-Colombes fait donc part de sa décision à ses élèves et à son chef d’établissement. Pas question pour elle que sa grève de la faim l’empêche de continuer à donner ses cours. «J’ai fait classe toute la semaine, corrigé mes copies, préparé un voyage de classe», assure-t-elle. Dans sa salle de classe et sur son vestiaire dans la salle des professeurs, elle affiche ses revendications et les raisons qui l’ont poussé à engager cette grève. Ce qui ne passe pas inaperçu. «Mes élèves me posent beaucoup de questions, me demandent comment ça se passe, se réjouit-elle. Les langues anciennes sont des outils qui favorisent la logique et la rigueur et qui aident à apprendre le français. Je n’ai pas envie qu’on m’empêche de transmettre tout ça.»

En six jours, l’enseignante dit avoir perdu 4,5 kilos. «Chaque jour, je bois 20 cl de jus de fruits dilués dans de l’eau, raconte la trentenaire. Je suis allée consulter mon médecin pour vérifier que tout allait bien. Pour l’instant, je me sens en forme.» Cette semaine, Clara Forest a rencontré deux inspecteurs académiques. «Nous souhaitons maintenir un dialogue positif avec cette professeure, assure l’inspection académique. Rien n’est stabilisé pour l’instant. Et il n’est pas question de mettre en cause l’enseignement des langues anciennes au collège.» Un appel à la grève nationale des professeurs du collège a été lancé pour le 10 octobre prochain. Clara Forest compte maintenir sa grève de la faim jusqu’à cette date.