14 septembre 2015

Dans "Le Point" : "À Cannes, la mairie offre des cours de latin, grec et philo aux enfants !"

À Cannes, la mairie offre des cours de latin, grec et philo aux enfants !

Le maire Les Républicains David Lisnard a décidé d'ouvrir des ateliers pour transmettre les humanités sur le temps périscolaire, dès la maternelle.

Par Jérôme Cordelier

Il fallait oser, le maire de Cannes l'a fait. Puisque la réforme des rythmes scolaires impose aux municipalités de prendre en charge les élèves après l'école, autant utiliser ces heures à bon escient. Le Républicain David Lisnard a donc eu l'idée de mettre à profit ce temps précieux pour transmettre aux jeunes le goût… des bonnes vieilles humanités. Tout le monde (enfin, ceux qui le souhaitent) au latin, au grec et à la philo !

Non, ce n'est pas une blague. « Cette affaire des rythmes scolaires représente plus d'un million d'euros en coût net pour la ville de Cannes, explique David Lisnard. Nous nous servons de cette contrainte. »

Dès la maternelle

En cette rentrée, la mairie développe donc « l'apprentissage de l'étymologie en grec et latin afin d'améliorer la connaissance du Français ». « L'idée m'est venue en réaction à la politique de Madame le ministre de l'Éducation nationale, dit David Lisnard. C'est une manière de lutter contre la suppression des classes bilangues et la mise à mort du grec et du latin qui constituent le socle de notre langue et de notre civilisation. »

Dès la maternelle, les petits Cannois se voient proposer des cours sur les noms de végétaux du potager, afin de les initier au latin. « Et en même temps, précise le maire, on lutte contre la malbouffe. » 200 enfants sont d'ores et déjà inscrits. « On a fait le plein tout de suite », se réjouit David Lisnard. Pour assurer ces heures, une universitaire agrégée a été recrutée par la ville… comme agent d'animation . « Nous n'avons en théorie pas le droit de donner des cours, qui est du seul ressort de l'Éducation nationale », précise le maire.

« Beaucoup de demandes »

Pour les élèves de CM1/CM2, la ville finance une initiation à la cité antique grecque à travers les noms d'objets et de lieux qui les entourent, et sous forme de rébus et de jeux de rôles. « Il s'agit d'évoquer de façon ludique la tragédie, les grands principes du droit, ce corpus de valeurs aux fondements de notre civilisation », souligne l'édile. 100 élèves par groupes de 10 à 14 se sont déjà portés volontaires. « Nous recherchons des intervenants, car nous avons beaucoup de demandes », lâche David Lisnard.

Et ce n'est pas tout. À Cannes, sur les activités périscolaires, la municipalité a ouvert aussi – dès le CP – des ateliers de philosophie, baptisés « Phil à l'école ! » L'idée : le café philo adapté à une classe. « On parle de la liberté, du respect, de la vérité, de la violence, du temps, éclaire David Lisnard. On organise des débats pour inciter à la prise de parole et à l'échange, ce qui permet à l'enfant d'appréhender l'acceptation de l'avis de l'autre et la distinction entre opinion et bavardage. » Et d'éviter, au passage, d'y perdre son latin…