14 avril 2015

Pascale Fourier sur son blog "Mediapart" : "Si, l'enseignement du latin et du grec est voué à la disparition au collège".

 

Si, l'enseignement du latin et du grec est voué à la disparition au collège.

« Non, le latin et le grec ne disparaissent pas du collège, au contraire, ils sont renforcés », a assuré la ministre de l'Éducation nationale.

 Deux solutions : soit Najat Vallaud-Belkacem ne lit pas les texte qu'elle s'apprête à promulguer, soit elle n'en mesure pas les effets pratiques...

 L'arrêté que le Conseil supérieur de l'enseignement a avalisé dit ceci, en son article 6, section I, 2° point :

« A l'issue du cycle [5°, 4°, 3°], chaque élève doit avoir bénéficié d'enseignements pratiques interdisciplinaires portant sur au moins six des huit thématiques interdisciplinaires».

Les 8 thématiques sont celles-ci : « développement durable ; sciences et société ; corps, santé et sécurité ; information, communication, citoyenneté ; culture et création artistiques ; monde économique et professionnel ; langues et cultures de l’Antiquité ; langues et cultures régionales et étrangères. »

L'article 7 du même arrêté dit ceci : « Cette dotation horaire attribuée à l'établissement lui permet également, dans le cadre de son projet pédagogique, de proposer, pour les élèves volontaires, un enseignement complémentaire aux pratiques interdisciplinaires prévus à l'article 4, qui porte sur un enseignement de langue et cultures de l'Antiquité[..;]. Cet enseignement peut être suivi au cours des trois années du cycle 4, dans la limite d'une heure en classe de cinquième et de deux heures hebdomadaires pour les classes de quatrième et de troisième ».

 L'enseignement complémentaire... complète un EPI Langues et civilisations de l'Antiquité. Si l'élève ne peut suivre un EPI LCA, alors il ne peut suivre d'enseignement complémentaire.

Or, l'article déjà cité 6, I, 2° dit bien que les élèves devront suivre au moins 6 des 8 thématiques. Si un élève désire « faire latin », suivre 3 ans un EPI LCA + l'enseignement complémentaire lié, alors il ne suivra que 4 des 8 thèmes, ce que l'article 7 interdit !

 L'arrêté porte donc en son sein la preuve que l'enseignement du latin et du grec en tant que langues est mort à moins de ne contrevenir à l'arrêté...

Madame Le Minsitre doit donc nous confirmer qu'il sera autorisé de contrevenir à l'article 7 du décret pour assurer la pérennité du latin et du grec. A moins de cela, elle comprendra que nous ne saurions croire en ses dires...

En attendant que madame le Ministre nous donne cette confirmation, signez les pétitions qui défendent l'enseignement du latin et du grec :

https://www.change.org/p/madame-la-ministre-de-l-%C3%A9ducation-nationale-de-l-enseignement-sup%C3%A9rieur-et-de-la-recherche-r%C3%A9forme-du-coll%C3%A8ge-non-%C3%A0-la-fin-des-langues-anciennes

et

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Madame_la_Ministre_Latin_et_grec_ancien_pour_tous_les_eleves_dans_tous_les_etablissements/?pv=22